Retenir les critères clés pour le choix d’un antiquaire fiable

Retenir les critères clés pour le choix d’un antiquaire fiable

Astuce

Dans la pratique, un antiquaire agréé a les compétences requises, afin de vendre ou acheter pour votre compte des objets d’art. Mais avant de pouvoir vous assurer que vous êtes bien en face d’un interlocuteur de confiance, vous devez retenir un minimum de critères dans votre sélection. A commencer par la vérification de ses qualifications, ses compétences techniques ainsi que ses capacités. Si la personne choisie ne remplit pas entièrement l’ensemble de toutes ces exigences, il serait préférable de vous rétracter en misant sur un prestataire différent. Autrement, vous risquerez d’être victime d’arnaque ou de problèmes plus graves, en cas de recel.

Les compétences de base

La connaissance du marché de l’art reste certainement le premier critère exigible pour toute personne souhaitant pratique le métier d’antiquaire. Il s’agit d’une part importante pour lui donner l’opportunité de sortir du lot, parmi les autres prestataires. Sans une passion profonde pour tout ce qui rapporte à cette profession, elle ne saurait effectivement acquérir le jugement artistique nécessaire pour apprécier ces beaux objets. De la même manière, elle maîtrise tous les aspects de cet univers en connaissant parfaitement les cours du marché, ainsi que les règlementations en vigueur.

Des notions concrètes en commerce et en gestion sont également de mise, pour assurer au mieux la tenue de sa boutique. Dans la pratique, ces compétences se traduisent par des solides connaissances en administration et d’un sens de la négociation aiguisé. Autrement, une bonne dose de curiosité et une grande capacité relationnelle représentent des atouts majeurs pour réussir à retrouver rapidement des pièces rares. En effet, ces caractères leur permettent de se créer un joli carnet d’adresses et de rester informé des dernières tendances et des nouveautés.

Les qualifications essentielles

En général, pour devenir antiquaire comme https://www.antiquaire-debarras-31.fr/antiquaire-toulouse-31000 , aucun diplôme n’est exigé pour avoir l’autorisation d’exercer cette profession. Toutefois, il est important d’avoir un minimum de formation en histoire de l’art pour exceller dans le milieu.

Pour ce faire, il existe différents cursus, tels que les parcours en niveau bac + 3 à bac + 5 à l’université ou des initiations au commerce de l’art. Au terme de leur cycle d’apprentissage, il peut décrocher des attestations qualifiantes :

  • Licences en histoire de l’art et archéologie,
  • Licence pro sciences humaines et sociales commerce,
  • Titre certifié de négociant d’art,
  • Diplôme de 2e cycle d’une grande école,
  • Master pro en archéologie et histoire de l’art…

Les capacités techniques

Dans la pratique, disposer des compétences indispensables et des qualifications requises ne peut suffire pour devenir un excellent antiquaire. Il est également important de maîtriser son travail en ayant les capacités techniques correspondantes. Autrement dit, avoir des savoir-faire pour rechercher habillement des objets anciens, en y consacrant une grande partie de son temps.

De la même manière, il devrait avoir la faculté d’estimer et d’authentifier correctement l’origine de vos œuvres d’art. Selon son domaine d’expertise, vous pouvez bénéficier ainsi de sa spécialisation sur une période particulière (XVIIIe siècle, Napoléon III…). Autrement, des aptitudes spécifiques en restauration sont des compétences appréciées dans le milieu. Pour ce faire, il travaille dans son atelier pour la remise en état de vos biens, en procédant comme suit :

  • nettoyage,
  • montage,
  • et petites réparations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *