vitrification parquet Hauts-de-Seine

Réaliser une vitrification parquet Hauts-de-Seine en 6 étapes

maison

La vitrification assure une meilleure protection du bois. On peut choisir entre trois types de finitions : mate, satinée ou brillante. Certaines personnes choisissent de vitrifier eux-mêmes leur parquet. Voici quelques conseils pratiques pour réussir l’opération.

Les étapes à suivre pour réussir une vitrification parquet Hauts-de-Seine

A faire soi-même ou à confier à un professionnel, la vitrification parquet est une opération qui demande beaucoup d’attention. Qu’il s’agit d’un parquet neuf ou en rénovation, les étapes à suivre restent généralement les mêmes.

La première étape consiste à préparer le sol. S’il s’agit d’une rénovation de parquet, il faut d’abord décaper le parquet afin d’enlever les précédentes couches de cire, d’huile ou de colle. Vous devez également vérifier l’état du parquet et reboucher les trous ainsi que les fissures s’il y en a. Vous pouvez ensuite y appliquer des produits anti-insectes pour préserver sa longévité. Attention ! Vous ne devez pas poncer un parquet stratifié si vous souhaitez le rénover. Il faut uniquement y appliquer une nouvelle couche de protection après l’avoir nettoyé soigneusement. Pour ce qui est d’un parquet neuf, cette première étape consiste à le poncer et à le dépoussiérer.

La deuxième étape d’une vitrification parquet Hauts-de-Seine concerne le ponçage. Vous pouvez utiliser un papier abrasif au grain de 40 ou 60 pour commencer. Cela permet d’éliminer les couches de produits qui y ont été appliqués auparavant. Il faut ensuite continuer avec un papier au grain 80/100 avant de terminer avec du papier 120 ou 150. En effet, ces trois phases de ponçage permettent d’obtenir une surface bien lisse et fin.

Il faut  ensuite poursuivre la vitrification de parquet avec le nettoyage du sol en profondeur. Ce sera après que vous pouvez appliquer la première couche de vitrificateur. Cette première couche est appelée fond dur. Comme son nom l’indique, elle va optimiser la solidité du bois et réduire sa porosité.

L’avant-dernière étape d’une vitrification de parquet consiste à appliquer une fine couche de vitrificateur sur les bords et les coins. Attention à ce que cette couche de vitrificateur soit uniforme. Elle ne doit pas non plus être trop épaisse. Enfin, l’opération se termine par l’application du vitrificateur sur l’ensemble du parquet en suivant le sens du bois. Il faut prévoir deux à trois couches de vitrificateur en respectant le temps de séchage de 12h entre chaque couche.

Quel vitrificateur choisir ?

Ce choix repose sur plusieurs critères : l’esthétique, la fonction de la pièce, l’effet souhaité etc. Vous pouvez alors utiliser un vitrificateur monocomposant pour les chambres et les pièces qui ne doivent pas subir des passages intensifs. Par contre, un vitrificateur bicomposant est plus adapté aux endroits où beaucoup de gens passent régulièrement. Cela concerne notamment les commerces, les bureaux ainsi que les escaliers de la maison etc.

Un autre facteur qui pourrait vous aider dans le choix du vitrificateur est aussi sa composition. Si vous désirez un produit écologique et sans odeur, optez pour un vitrificateur en phase aqueuse. Si vous aimeriez donner un aspect plus vieilli à votre parquet, vous pouvez utiliser un vitrificateur en résine polyuréthane. Un Menuisier Paris 75 pourrait aussi vous aider à faire le bon choix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *