Organidem

Quels sont vos droits en cas de changement de votre lieu de travail ?

Entreprise

Nous sommes dans une société en perpétuel changement, et aujourd’hui plus que jamais, les entreprises sont en perpétuel mouvement et dans des lieux différents. Ce déménagement d’entreprise en France affecte les travailleurs.
Nous allons expliquer au travailleur ce qu’est la mobilité géographique, si elle est considérée comme un transfert ou une relocalisation.

 

Est-il conseillé d’avoir un bon avocat du travail si je change de lieu de travail ?

Oui, il est également recommandé de le faire le plus tôt possible, car il existe une période pour contester, dans laquelle le travailleur, grâce à l’assistance d’avocats du travail experts en changements de lieu de travail, peut contester la décision de l’entreprise, et opter pour certaines des solutions suivantes :

  • Accepter le transfert
  • Contester le transfert d’emploi devant les tribunaux ou à l’amiable
  • Résilier votre contrat
 Nous recommandons de résoudre le conflit le plus rapidement possible, soit par voie amiable avec l’assistance d’un avocat en droit du travail, soit par voie judiciaire.
 

Qu’est-ce qui est considéré comme une mobilité géographique pour un travailleur ?

Pour être considéré comme une mobilité géographique, le changement de lieu de travail doit impliquer la nécessité pour le travailleur de changer sa résidence habituelle. Il en va différemment si le travailleur décide de changer de résidence habituelle, car cela ne portera pas préjudice à ses droits.

Les tribunaux tiennent compte de la mobilité géographique lorsqu’elle implique un changement de résidence, mais les facteurs suivants doivent également être analysés :

  • La distance entre le nouveau centre de travail et l’ancien, qu’elle dépasse ou non quelques kilomètres.
  • Le temps de déplacement vers le centre de travail : analyser s’il est supérieur ou inférieur à un certain pourcentage de la journée de travail.
  • Les frais de déplacement, pour vérifier s’ils sont supérieurs à un certain pourcentage du salaire.
En résumé, pour parler de mobilité géographique, qu’il s’agisse d’une mutation ou d’un déplacement, il faut qu’il y ait un changement de résidence, temporaire ou permanent. Si tel n’est pas le cas, on peut considérer que le changement de lieu de travail relève du pouvoir d’organisation de l’entreprise et, par conséquent, le travailleur ne peut pas demander la cessation de la relation de travail.En outre, s’il n’implique pas un changement de résidence, il n’est pas non plus considéré comme une modification substantielle des conditions de travail, à l’exception d’une modification de la journée de travail, des horaires ou du salaire.

Si je ne suis pas d’accord avec le changement de lieu de travail, puis-je contester la décision de l’entreprise ?

Oui, nous pouvons aller au tribunal pour montrer notre désaccord avec la décision de l’entreprise. En outre, dans ce cas, le délai sera d’un an. Nos spécialistes en droit du travail vous recommandent de résoudre cette situation le plus tôt possible, car, même si vous décidez de ne pas aller en justice, vous avez la possibilité de négocier avec l’entreprise pour éviter le changement, ou au cas où il serait effectif, que le salaire augmente considérablement.

Le salarié peut contester le transfert devant les tribunaux. Dans tous les cas, il devra s’installer sur le nouveau lieu de travail et attendre que le jugement déclare le transfert justifié ou non. Si elle est déclarée injustifiée, le salarié aura le droit de retourner à son lieu de travail initial, et si l’employeur refuse de le faire, il pourra demander la résiliation du contrat avec le droit à une indemnité pour licenciement abusif.

En outre, s’il s’agit d’une modification des horaires de travail ou du salaire, nous pourrons demander sa résiliation, non pas en raison de la mobilité géographique, mais en raison d’un changement substantiel des conditions de travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.