Quelle période pour procéder aux travaux d’élagage ?

Quand procéder aux travaux d’élagage ?

Astuce

Le sens du mot élagage est souvent confondu avec celui du jardinage. Ils ont certes un point commun selon l’objet de leur opération, mais diffèrent largement sur nombreux autres. Si le jardinage consiste à entretenir tous les éléments appartenant aux jardins, l’élagage est une opération qui consiste uniquement à couper ou tailler certaines branches d’un arbre afin d’en orienter ou d’en limiter le développement. Ce n’est pourtant pas un processus qui se pratique sur un coup de tête. Pour élaguer, il faut prendre en compte le moment le plus favorable à un type de plantation tout en évitant de le faire pendant les périodes de mouvements de sève.

Élaguer en fin d’hiver

Afin d’éviter le débourrement des arbres pendant les périodes où ils immobilisent leurs réserves afin de fleurir, l’hiver ou plus précisément la fin de l’hiver est le moment idéal pour élaguer. En effet, en cette période, l’arbre se trouve encore en période végétative alors ses réserves naturelles sont encore maintenues. En plus, il présente moins de risque de déchirure pour l’écorce. Il est également à remarquer que les différentes étapes de l’élagage sont plus faciles à appliquer en raison de l’absence des feuilles.

Toutefois, la taille en hiver peut également présenter des risques tant pour l’élagueur que pour l’arbre à élaguer. Surtout pendant les périodes de gel important. Pourquoi ? Parce qu’élaguer peut porter atteinte à l’arbre, ne le laissant pas cicatriser comme il se doit. Cette cicatrisation pourrait même être impossible. Ce qui serait favorable à l’infestation des différentes maladies ainsi que des parasites et champignons.

Élaguer en période de végétation

Pendant la période de végétation, les arbres sont en pleine croissance et commencent à fleurir. Donc, si l’élagage est pratiqué durant cette saison, il consiste donc à pratique une taille en vert afin d’améliorer la qualité des fruits.

Le principal avantage d’élagage en printemps est alors la rapidité du processus de cicatrisation de l’arbre. En ce sens, le bourrelet cicatriciel se forme plus rapidement et permet à l’arbre de se protéger contre les différentes agressions extérieures comme les bactéries ou les insectes. De ce fait, l’arbre pourra avoir assez de temps pour cicatriser avant l’hiver et l’été.

Mais ce n’est pas tout, la végétation permet également de limiter l’apparition des gourmands après l’élagage. En plus, la réalisation de l’élagage sera plus rapide en raison de la meilleure visibilité des bois morts.

Un autre point à soulever est sa mise en forme. En fait, durant cette période, il est possible d’effectuer une taille de forme architecturée comme les marquises par exemple.

Même si la pratique de l’élagage pendant le printemps est très avantageuse, il faut également savoir que la présence des feuilles sur les branches augmente la quantité de végétation à débarrasser à la suite de l’opération.

Période en fonction de l’arbre

Chaque arbre a ses différentes caractéristiques et sa période de végétation. Pour les arbres fruitiers par exemple, s’ils sont à noyaux, le moment idéal pour élaguer serait après la récolte.

Concernant les arbres feuillés tels que les chênes ou les châtaigner, le mois d’Octobre, Novembre et Décembre seraient les moments propices pour tailler leurs formes. Mais pour les entretenir, le mieux serait de le faire en Mars, Avril ou Mai. Si vous décidez à entretenir ces types d’arbre durant cette période, le mieux est de faire appel à cet élagueur expérimenté en Indre qui est un expert dans le domaine.

Quant aux pins, sapins ou mélèze qui sont des arbres résineux, il est conseillé de pratiquer l’élagage en mois d’Octobre, Novembre et Décembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *