maison

Pourquoi faut-il ranger les branches coupées ?

conseils-bricolage

 

Les bois tiennent pendant certains temps après leur mort, avant de tomber de l’arbre plus tard. Ils s’incorporent progressivement à la végétation. Notons que les arbres finissent par mourir naturellement ou en raison de maladies. Les branches mortes font partie de la végétation et de nombreux organismes vivent grâce à elles pour terminer leur cycle vital. C’est un élément nutritif qui permet de stocker du carbone.

Comment conserver le bois mort et quelles sont les techniques d’utilisation ?

Il est bon de savoir comment conserver le bois mort pour lui donner une seconde importance. Aliaga élagage vous conseille sur ce qu’il faut faire pour votre bois mort et vous propose des services dans l’entretien d’arbres à Montpellier (34). Montpellier (34) est une ville localisée dans la région Française de l’Occitanie, elle est le centre d’une métropole et d’un pôle d’équilibre.

La conservation des bois morts permet d’apporter un plus à la nature. Il est donc indispensable de garder vos bois morts en tas dans un coin reculé de votre jardin. En effet, ils remplissent de nombreuses fonctions écologiques pour la biodiversité.

La place du bois mort au jardin ?

Les jardiniers souhaitent obtenir des jardins et des pelouses propres sans bois morts avec des talus arborés. Ils ont une conception de perfectionniste de la végétation. Pourtant il est simple de conserver le bois mort au jardin. Il faut toujours éviter de laisser les bois morts sur place ou dans les zones de passages.

La gestion des bois morts est facile et ne présente pas de risques. Il suffit de garder les vieilles bûches au sol et de faire des tas dans des endroits à l’écart du jardin. Cela va servir de refuge à de nombreuses espèces. C’est une solution simple et efficace. Le tas sera rapidement envahi d’insectes qui apprécient cet habitat si particulier, de mousses et de lichens.

Du bois mort pour un sol vivant

La conservation du bois mort apporte fertilité et bonne santé au sol. En effet, la décomposition transforme les arbres en humus qui optimise la qualité des sols. Elle permet de retenir l’eau ainsi que certains éléments nutritifs. Elle permet aussi de libérer les minéraux qui interviennent dans l’enrichissement du sol et la croissance des plantes.

Notons que les sols fertiles accueillent les insectes, les vers, les champignons et d’autres espèces qui contribuent à la dégradation des bois morts. Ils font partie du cycle de recyclage. De plus, les bois morts forment avec les autres débris de végétaux une litière qui assure la protection du sol contre l’érosion et le ruissellement.

Le bois mort, un habitat pour des milliers d’espèces

Le bois mort est un habitat prisé par de nombreux animaux et végétaux. Il joue un rôle écologique important, car la vie d’un espace animal sur 5 dépend du bois mort. Il est utilisé comme substrat par les mousses, lichens et des milliers de champignons.

De nombreuses espèces telles que les xylophages et les saproxylophages se nourrissent également du bois mort en décomposition.

Les champignons facilitent la décomposition et la consommation par les autres espèces.

Les scolytes et la célèbre lucarne cerf-volant pondent leurs œufs dans le bois mort. De nombreux autres animaux s’en servent pour s’abriter, chasser, faire des niches, protéger leur progéniture et se protéger pendant l’hiver. Ce sont généralement les insectes tels que les coccinelles, les mille-pattes, les abeilles, les guêpes solitaires, les fourmis, etc. Il sert aussi d’abri aux oiseaux cavernicoles tels que les chouettes ou les pics.

Les bois morts sont des habitats pour les hérissons, les escargots et les araignées, etc. Sachez aussi qu’un tas de bois mort peut servir d’appât.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *