Formation habilitation électrique

Pourquoi choisir une formation habilitation électrique

Astuce

Une formation habilitation électrique va servir à former les professionnels et même les non professionnels pour pouvoir affronter les dangers de l’électricité et adapter ces techniques de contrôle de suivi pour n’importe quelle situation qui se présente.

Nul ne peut nier qu’une intervention électrique comprend des risques d’électrocution ou même d’incendie. C’est donc pour cela que les artisans qui exercent leur activité dans le domaine de l’électricité doivent obligatoirement être habilités à intervenir de manière sécurisée. C’est pour cela qu’il est extrêmement important de suivre une formation habilitation électrique pour avoir les aptitudes nécessaires.

Qu’est-ce que l’habilitation électrique ?

L’habilitation électrique n’est certes pas un diplôme au sens propre du mot.  Ce serait plutôt une attestation octroyée par l’employeur qui va attester de la capacité de l’employé qui aurait suivi la formation à effectuer le travail en respectant les conditions de sécurité. L’attestation qui sera délivrée aura donc pour seul intérêt d’attester de la capacité de l’employé mais ne peut en aucun cas justifier sa compétence.

L’habilitation électrique : Pour qui ?

La formation habilitation électrique est obligatoire pour toutes les entreprises où des salariés effectuent des opérations électriques dans un environnement électrique, que ce soit pour des électriciens ou non électriciens.

La formation habilitation électrique touche en même temps les salariés qui vont changer une ampoule ou toucher un disjoncteur de manière occasionnelle et des techniciens de maintenance, électriciens, chefs d’équipe et techniciens d’équipement en sécurité. Toute personne qui aurait suivi cette formation auparavant, va aussi suivre un recyclage ou une formation de mise à jour. Pour plus d’infos sur cette formation vous pouvez consulter le site https://habilitations-electrique.fr/

L’habilitation électrique : La législation

Pour obtenir une habilitation électrique, le salarié doit être formé. Cette formation habilitation électrique va montrer aux salariés concernés tous les risques qu’ils peuvent affronter et bien sûr les méthodes à connaitre pour les prévenir. Cette formation n’est pas destinée à l’enseignement de l’électricité. Il existe plusieurs niveaux d’habilitation qui varient selon la nature des travaux et la tension des installations.

Le contenu de la formation habilitation électrique

La formation en habilitation électrique dépend du niveau sollicité à la fois par le contenu et la durée. Cette formation habilitation électrique dure d’un à trois jours selon le type de la formation : initiale ou de recyclage.

La formation habilitation électrique est dispensée sur la base de programmes similaires. Ceci est en rapport avec la nature réglementaire et obligatoire de la formation. Les cours enseignés sont relatifs à une sensibilisation aux dangers électriques, l’identification des zones dangereuses, le niveau d’habilitation et les documents réglementaires.

Les principaux thèmes abordés pendant la formation habilitation électrique sont :

  • La réglementation et les responsabilités de chacun
  • Les principes de base en électricité
  • Les dangers de l’électricité
  • Les domaines de tension et les zones d’environnement
  • L’installation électrique
  • Les moyens de protection
  • La consignation électrique BT
  • La conduite à tenir en cas d’accident électrique

Après avoir suivi  la formation habilitation électrique du côté théorique et pratique, l’organisme formateur va émettre un avis après formation et ce en conformité avec la norme qui va permettre à l’employeur de procéder à l’habilitation de son salarié.

Cette formation concerne aussi des moyens de protection, la prescription de consigne de sécurité, les interventions, les accidents…

En cas de contrôle, le professionnel qui aurait suivi cette formation doit obligatoirement montrer son titre d’habilitation au demandeur. En cas de perte du document, il faut le signaler de suite à l’employeur.

Quand le titre d’habilitation est remis à l’employé concerné, c’est l’employeur qui remet le recueil d’instructions générales établi selon la norme NF C18-510

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *