Les points essentiels sur le déconditionnement de produits

Astuce

Dès la réception à l’utilisation, les produits suivent un circuit bien précis respectant la marche en avant. Quelle que soit la nature des marchandises, qu’elles soient mangeables ou non, un traitement spécifique s’impose pour se débarrasser des emballages en contact direct avec l’extérieur, plus précisément les cartons et les cagettes. Pour les denrées alimentaires en particulier, le packing est la source de contaminations numéro un. C’est pourquoi le processus ne doit jamais être pris à la légère.

Déconditionner des produits : comment cela se passe ?

Le déconditionnement est une approche ayant pour objectifs de répondre aux besoins des clients professionnels. Il consiste en effet à traiter les conditionnements et les emballages des produits dans le total respect des exigences réglementaires.
Cette étape est donc cruciale dans un contexte où elle permet de séparer les marchandises inexploitables et les emballages pour recycler les matières qui les composent. Dans un contexte zéro déchet, cette démarche a pour but principal de valoriser au mieux les matières qui composent le packaging.

Cette activité concerne les entreprises et les professionnels qui sont soumis à l’obligation de séparer les produits conditionnés inexploitables à la suite d’un inventaire ou bien à la sortie du stock. Aussi, l’opération peut avoir lieu lorsqu’une entreprise doit déconditionner des produits obsolètes ou non conformes aux réglementations en vigueur.

Quels sont les enjeux de cette opération ?

Depuis le début de l’année 2022, de nouvelles mesures sont entrées en vigueur ayant pour principal objectif de lutter contre le gaspillage. Également mises en place en faveur de l’économie circulaire, les nouvelles lois imposent aux entreprises l’interdiction de se débarrasser des invendus non alimentaires. Dans ce sens, les entreprises sont tenues de réemployer et réutiliser ou bien recycler les marchandises invendues.

Cela concerne notamment les produits électriques et électroniques à l’exemple des piles, des cartouches d’encre, des vêtements et chaussures, des meubles, des produits d’hygiène, des livres, des fournitures scolaires, etc.

Mais puisque ces opérations peuvent représenter des dangers aux personnes qui prennent en charge le déboitage des produits, l’intervention des experts s’impose. Par ailleurs, déconditionner les produits de leur emballage requiert l’utilisation des équipements et des outils spécifiques. La bonne nouvelle c’est que les prestataires qui proposent ce genre de services ne manquent pas.

Comment se passent ces traitements préliminaires ?

À chaque inventaire, le processus de déboitage doit avoir lieu. Cela commence toujours par une bonne organisation du travail selon le type de produits. Mais il importe également de s’assurer de la bonne traçabilité des produits avant de procéder à l’ouverture des contenants. Cette opération implique aussi le contrôle de l’odeur, de la couleur et de la consistance des produits après les avoir déconditionnés. Après tout, on parle d’invendus ici et ces derniers peuvent être dangereux.
Dans ce sens, les professionnels qui prennent en charge des travaux doivent être équipés au mieux. Ainsi, une tenue vestimentaire appropriée et des équipements adaptés aux manipulations à réaliser sont des conditions sine qua non de cette procédure.

Qui s’occupe de cette tâche ?

Les équipes spécialisées qui assurent les prestations de déboitage ne manquent pas dans l’Hexagone. Formées pour ce métier, ces dernières procèdent à l’opération suivant plusieurs étapes.
Ainsi, elle commence toujours par déballer les marchandises et les produits avant de procéder au tri des matières conditionnées. Après avoir séparé les plastiques des cartons et des métaux, les professionnels procéderont au recyclage des déchets. Au besoin, vous pourrez demander une facture détaillée de l’opération de recyclage avec un certificat de destruction.
Dépendamment des cours des matières et du tonnage, ces professionnels peuvent vous proposer une offre de rachat pour les marchandises obsolètes.