Les mesures que l’État prend pour favoriser la protection de l’environnement

Sport & loisir

La pollution est l’un des principaux facteurs de la destruction de notre planète. C’est pour cela que la plupart des grands pays essayent à leur manière de trouver les meilleures solutions pour y remédier. Découvrez ici les différentes mesures que l’État prend aujourd’hui pour la protection de l’environnement.

La possession du certificat de qualité de l’air est obligatoire

Pour lutter contre la pollution, certains pays ont adopté une nouvelle loi. Celle-ci rend la possession du certificat de qualité de l’air obligatoire. Du fait de cette loi, l’on peut aujourd’hui classer les véhicules en fonction de leur niveau de pollution, et cela, grâce à des vignettes de couleurs différentes qui prennent la forme d’un autocollant circulaire. La possession du certificat est exclusivement obligatoire dans les zones qui ont touché le pic de pollution dans l’air ambiant. Dans certaines communes, l’utilisation de ce certificat permet de jouir de certains avantages. L’objectif étant d’encourager les gens à acheter et à utiliser des véhicules moins polluants. Il ne faut pas en effet oublier qu’après les industries, les gaz d’échappement sont l’une des plus grandes sources de pollution en France.

Donner un bonus à ceux qui achètent des véhicules électriques

Pour inciter les gens à acheter des véhicules plus écologiques, l’État propose une aide financière à tous ceux qui privilégient les véhicules électriques qui n’émettent pas de gaz polluant. À noter que le marché propose aujourd’hui une large gamme de véhicules fonctionnant à l’électricité. On retrouve des vélos électriques, mais également des voitures électriques. Ceci étant, le bonus a été établi pour inciter les citoyens à favoriser les voitures électriques même si leur coût est assez élevé. Le prix du bonus peut s’élever jusqu’à 6?000 euros, mais il n’est valable que pour les véhicules neufs. La valeur du bonus est directement soustraite du prix d’achat de la voiture.

La substitution des sacs plastiques

Dans la plupart des pays du monde, il est désormais interdit d’utiliser des sacs plastiques. En effet, ils constituent une grande menace pour l’environnement, car ils ne se dégradent qu’après des années. Or, ces sacs en plastique polluent non seulement la terre, mais également les océans. Pour freiner cette pollution, les sacs plastiques ont été remplacés par des sacs biodégradables conçus à partir de l’amidon de maïs qui se désintègrent facilement.
Outre ces mesures strictes prises par de nombreux États dans le monde, les organismes de protection de l’environnement sont également là pour optimiser le respect de ces réglementations, mais également pour sensibiliser les citoyens du monde à adopter des gestes simples pour lutter contre la pollution. Cela nous rappelle que la protection de l’environnement ne repose pas uniquement sur les actions des États du monde, mais aussi sur les actions de tous les citoyens du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *