meilleurs buteurs africains

Les meilleurs buteurs africains de 2000 à aujourd’hui

Sport & loisir

Il y a beaucoup de grands joueurs originaires d’Afrique qui sont devenus les meilleurs buteurs dans certains des plus grands championnats du monde. Dans cet article, nous aimerions parler de ceux qui ont fait la plus grande impression de 2000 à aujourd’hui, c’est-à-dire au cours des 20 dernières années.

Les meilleurs buteurs africains dans les plus grands championnats

La première fois après l’an 2000 qu’un joueur africain est devenu meilleur buteur dans les 4 grandes ligues (Premier League, Bundesliga, La Liga et Serie A) a été lorsque Samuel Eto’o est devenu le meilleur buteur de La Liga lors de la saison 2005/2006 en jouant pour Barcelone. Ce n’était pourtant pas la meilleure saison du Camerounais en Liga. Il a marqué 30 buts lors de la saison 2008/2009 mais cette saison-là, il n’a terminé que 2ème au classement des meilleurs buteurs. Or en 2005/2006, Eto’o n’a marqué “que” 26 buts mais c’était suffisant pour battre David Villa (qui jouait alors à Valence).

L’année suivante, lors de la saison 2006/2007, la Premier League s’est dotée d’un meilleur buteur africain lorsque l’Ivoirien Didier Drogba est devenu le meilleur buteur avec ses 20 buts pour Chelsea. En général, 20 buts ne font pas de vous le meilleur buteur, mais cette année, ce fut le cas. Deux buts derrière Drogba, on trouvait un autre joueur africain, le Sud-Africain Benni McCarthy qui a marqué 18 buts pour Blackburn cette saison-là.

Trois ans plus tard, lors de la saison 2009/2010, Drogba est à nouveau le meilleur buteur de la Premier League. Lors de cette saison, il a marqué 29 buts, battant Wayne Rooney qui en a marqué 26.

Après la victoire de Drogba en 2010, nous avons dû attendre 7 ans pour avoir un autre meilleur buteur africain dans les quatre grands championnats. La saison 2016/2017 Pierre-Emerick Aubameyang, Gabonais a marqué 31 buts pour son club Borussia Dortmund en Bundesliga. Juste derrière Aubameyang, avec un but de moins, se trouvait Robert Lewandowski du Bayern de Munich.

L’Africain suivant à devenir un meilleur buteur est l’Égyptien Mohamed Salah qui a marqué 32 buts pour son équipe de Liverpool en Premier League lors de la saison 2017/2018, battant Harry Kane qui a marqué 30 buts cette saison-là.

Mohamed Salah a été un buteur presque aussi populaire la saison suivante 2018/2019 de Premier League. Il n’a cependant réussi à marquer que 22 buts cette saison et il a dû partager la victoire du meilleur buteur avec deux autres joueurs. Le plus drôle, c’est que ces deux autres joueurs étaient également des joueurs africains : le coéquipier de Salah, le Sénégalais Sadio Mané, et le Pierre-Emerick Aubameyang, qui avait quitté la Bundesliga pour jouer à Arsenal.

Il convient de noter que la Serie A, le championnat italien, est le seul championnat du Top 4 à ne pas avoir de meilleur buteur africain. En effet, dans l’histoire de la Serie A (depuis 1898), il n’y a jamais eu de meilleur buteur originaire d’Afrique. Samuel Eto’o a terminé troisième lors de la saison 2010/2011, mais il était loin derrière le vainqueur Antonio Di Natale (Di Natale 28 buts, Eto’o 21 buts).

Les meilleurs buteurs africains dans les autres grands championnats européens

Les championnats les plus importants, juste derrière les quatre premiers, sont généralement considérés comme étant la Ligue 1 française, la Primeira Liga portugaise, l’Eredivise néerlandaise et le championnat russe (Russian Premier League). Ces championnats ont connu quelques grands buteurs africains depuis 2000, dont voici quelques exemples.

Lors de la saison 2002/2003 en Ligue 1 de France, le joueur congolais Shabani Nonda a marqué 26 buts pour Monaco, soit trois buts de plus que le deuxième meilleur joueur, le Portugais Pauleta de Bordeaux.

La saison suivante, 2003/2004, le Portugal a vu un joueur sud-africain devenir le meilleur buteur de sa plus haute ligue, le déjà mentionné Benni McCarthy. McCarthy a marqué 20 buts cette saison-là en jouant pour Porto.

Lors de la saison 2008/2009, les Pays-Bas ont eu un meilleur buteur africain lorsque le joueur marocain Mounir El Hamdaoui a marqué 23 buts pour le club AZ Alkmaar, un but de plus qu’un certain Luis Suárez, qui jouait alors pour l’Ajax.

Lors de la saison française 2010/2011, le Sénégalais Moussa Sow a inscrit le nombre impressionnant de 25 buts pour son club de Lille, faisant de lui le meilleur buteur de la Ligue 1 cette saison-là.

Le championnat russe ne nous gâte généralement pas avec des joueurs qui marquent beaucoup de buts. Souvent, le meilleur buteur s’impose avec 15-18 buts marqués. Cependant, tout a été différent la saison 2011/2012 où le joueur ivoirien Seydou Doumbia a marqué le nombre impressionnant de 28 buts pour son équipe CSKA Moskva. Le deuxième meilleur buteur Aleksandr Kerzhakov a marqué 23 buts, et avec ce nombre de buts, il aurait été le meilleur buteur en Russie n’importe quelle autre saison après l’année 2000.

Seydou Doumbia pourrait bien être le meilleur buteur d’Europe en dehors des quatre premiers championnats. En plus d’être devenu le meilleur buteur en Russie en 2012, il a également été meilleur buteur en Suisse à trois reprises (pour Young Boys en 2008/2009 et 2009/2010 et pour Bâle en 2016/2017) et une fois de plus en Russie lors de la saison 2013/2014 en partageant la victoire avec Artem Dzyuba qui jouait pour Rostov à l’époque.

Wilfried Bony est un autre grand buteur ivoirien qui a réussi à s’imposer dans les semi-grands championnats. Lors de la saison 2012/2013, il est devenu le meilleur buteur de l’Eredivise aux Pays-Bas en marquant 31 buts pour son club Vitesse.

Autres meilleurs buteurs africains en Europe

Bien sûr, plusieurs joueurs africains ont remporté le titre de meilleur buteur dans les petites ligues au cours des 20 dernières années. Le Sénégalais Dame N’Doye, par exemple, est devenu le meilleur buteur au Danemark deux saisons de suite, en 2010/2011 et 2011/2012, jouant les deux saisons pour le FC København (FC Copenhague). En 2010/2011, il a marqué 25 buts, soit 8 buts de plus que son plus proche concurrent.

Un autre joueur notable qui a le vent en poupe en ce moment est le Camerounais Jean-Pierre Nsame, qui joue pour Young Boys. Lors de la saison 2019/2020, il a remporté le titre de meilleur buteur de la Super League suisse en marquant 32 buts, soit 13(!) buts de plus que le deuxième meilleur buteur Cédric Itten. Une saison fabuleuse peut arriver à n’importe quel joueur chanceux, mais pour l’instant, il est en tête du classement des meilleurs buteurs pour la saison en cours (2020/2021). Il est donc très probable qu’il soit bientôt recruté par une équipe d’un championnat plus important.

Les meilleurs buteurs africains en dehors de l’Europe

Les joueurs africains qui atteignent le sommet du classement des buteurs en dehors de l’Europe (et de l’Afrique bien sûr) ne sont pas si courants, mais il y a quelques belles exceptions.

Lors de la saison 2000 de la MLS en Amérique du Nord, l’attaquant sénégalais Mamadou Diallo a remporté facilement le titre de meilleur buteur en marquant 28 buts pour les Tampa Bay Mutiny, soit 6 buts de plus que le deuxième, l’Américain Ante Razov.

15 ans plus tard, lors de la saison 2015 en MLS à nouveau, le Sierra-Léonais Kei Kamara a marqué 26 buts pour son équipe Columbus Crew SC, soit 4 buts de plus que l’Italien Sebastian Giovinco, deuxième.

En 2016, le Nigérian Peter Utaka a marqué 19 buts pour Sanfrecce Hiroshima dans la J1-League japonaise, ce qui fait de lui le meilleur buteur vainqueur, bien que cette place soit partagée avec le Brésilien Leandro jouant pour Vissel Kobe.

Enfin, en 2020, les joueurs africains dominent les championnats asiatiques. Au Japon, le Kenyan Michael Olunga a marqué 28 buts pour Kashiwa Reysol, soit 10 buts de plus que le Brésilien Everaldo, et en Chine (Chinese Super League), le Congolais Cédric Bakambu est devenu le meilleur buteur en jouant pour Beijing Sinobo Guoan. Bakambu n’a marqué que 14 buts mais cela a suffi pour remporter le titre de meilleur buteur dans une saison écourtée par le Coronavirus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *