Les impacts du Covid-19 sur le projet de réfection des infrastructures sportives du Sénégal

sante

L’année dernière, le ministère des Sports a annoncé la réfection des infrastructures sportives au Sénégal. Le ministre Matar Ba a d’ailleurs déclaré l’ouverture de nouveaux chantiers d’envergure. Toutefois, le projet a pris une autre tournure à cause de la pandémie de coronavirus qui atteint le pays et le monde entier.

Travaux du stade olympique retardés

L’espérance des amateurs du sport sénégalais s’est reposée sur les travaux de réfection des infrastructures sportives. Cela a toutefois pris une autre tournure à cause de la pandémie de coronavirus qui affecte le pays depuis quelques mois. Les travaux du stade olympique ne seront donc achevés qu’en mois de mai 2021 selon les prévisions. Ce ne sera que l’année prochaine que le visage de tous les amateurs de sport sera reluisant. Néanmoins, le président Macky Sall a donné à son peuple une assurance lors de la présentation de ses vœux à la nation. Il a annoncé la pose de la première pierre du stade olympique de 50 000 places afin que les travaux puissent commencer.

Le monde sportif du Sénégal a vécu une longue attente entre l’annonce et le démarrage des travaux. Le chef de l’État a cependant bien rassuré les amateurs que ce retard était dû au financement et aux procédures des marchés qui doivent avant tout respecter la loi, outre la crise sanitaire. Heureusement, le financement est désormais disponible et les travaux ont pu démarrer malgré le retard. La structuration de plusieurs stades est d’ailleurs un réconfort pour toutes les familles sportives sénégalaises, car il a été prévu que le pays organisera les prochains Jeux olympiques de la jeunesse 2022. L’événement a malheureusement dû être reporté à cause du Covid-19. Suivre cette actualité sportive au Sénégal pour davantage d’informations.

JOJ reportés

À cause de la propagation du coronavirus, le projet de réfection des infrastructures sportives a pris une autre tournure. Le Comité International Olympique ou CIO, en accord avec le Sénégal a, en effet, décidé de reporter les Jeux olympiques de la jeunesse ou JOJ en 2026. Selon les constats, il s’agit de l’année idéale pour reprendre toutes les activités sportives internationales. Il a été estimé que, durant cette période, la pandémie serait éradiquée et ne se propagerait plus dans le monde entier. Même si cela ne reste qu’une estimation, les espérances ne manquent pas.

Le ministre des Sports Matar Ba a en outre annoncé que des dispositions vont être mises en place pour la gestion des œuvres sportives. Il estime qu’il est nécessaire de s’adapter et de ne pas arrêter le sport. Ainsi, la réalisation du projet de réfection et de construction d’infrastructures sur l’ensemble du territoire national se poursuit, étant donné qu’elle est essentielle à l’émergence. Toutes les interventions programmées seront utiles pour doter le Sénégal d’infrastructures sportives modernes, spécialement mises en place pour accueillir les événements sportifs internationaux à l’instar des JOJ Dakar. Il est bon de noter qu’elles concernent une part du budget 2020, sans oublier le soutien du département des sports sénégalais qui continuera à appuyer les initiatives des collectivités territoriales. Les travaux sont peut-être retardés, mais le Covid-19 n’empêchera pas la réalisation des stades.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *