La légende du mythique van Volkswagen

auto

Vous avez sûrement croisé le mythique Van Volkswagen sur les routes. Oui, ce combi qui se démarque par sa forme distincte, un look inspiré de la Coccinelle, ses phares arrondis et ses couleurs vives et qui symbolise à la fois le mouvement hippie, les sports de glisse et les vacances en famille. De nombreuses personnes sont fans de ce véhicule, pour ne pas dire qu’il constitue une légende qui fait rêver des générations. En version contemporaine, rétro ou véritable pièce de collection, c’est bien le van VW qui fait vos vacances et vos road-trips.

Les 6 versions du combi Volkswagen

En fait, il existe 6 versions de ce fameux van Volkswagen aménagé. La première version que vous connaissez sous la lettre « T » ou « Split » (Barndoor) fut lancée en 1950, au même moment que les camping-box de Westfalia. Et la deuxième version dite « T2 » ou Bay Window fut apparue en 1968. La troisième version, quant à elle, fut sortie en 1979 et il s’agit d’un combi carré appelé « Vanangon » ou « T3 ». Ensuite, la quatrième version (le T4) fut lancée en 1990. Puis, ce ne fut qu’en 2003 que la T5 était conçue. Ici, il convient de noter que cette année marque aussi la fin de la collaboration de Volkswagen avec Westfalia. Enfin, le lancement de la T6, c’est-à-dire de l’ultime génération, était en 2015. La dernière version de la lignée des mythiques combi VW

Les particularités du Split

Si la première version du mythique van Volkswagen fut dénommée « Spilt », c’est parce qu’elle dispose d’un pare-brise coupé en deux. Parfois, il est aussi surnommé Barndoor (porte de grange) à cause de la grandeur de son capot moteur. Mis à part cela, il est facilement reconnaissable par ses 21 fenêtres et son moteur à l’arrière. Les nouvelles versions qui sont nées après ne sont que des variantes de ce modèle. Elles reprennent les mêmes caractéristiques que celui-ci tout en essayant de s’adopter aux demandes, aux habitudes des voyageurs, à la société et à la mobilité.

Les différents changements apportés aux nouvelles versions

L’aménagement du camping-car a changé bien sûr, il y a lieu de citer les placages bois, coin repas, qui se transforment en couchette pour la nuit avec glacière et réchaud en option. Puis, il y a aussi l’arrivée des chaises de conduite qui proposent une rotation à 180° et aussi du fameux toit Dormobile qui double la hauteur du Van lorsqu’il est déplié. En 1965 fut également apparu le toit réhaussable. D’où la version SO 42. Après le split, les versions suivantes ont aussi connu des innovations. Le Bay Window, par exemple, se décline en T2B avec l’ajout de feux-arrières plus imposants et de clignotants avant qui prennent de la hauteur. Ensuite, il y a l’arrivée du toit pop-up (ouverture par l’avant) en 1973, dont le toit peut accueillir un sommier et l’apparition de la version Malaga en 1974, l’ajout d’une penderie, d’une table escamotable et la banquette

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *