Mondial infos

Journée mondiale des orphelins de guerre

Malheureusement, des millions d’enfants dans le monde sont devenus orphelins à cause de la  guerre. Pour s’assurer qu’ils ne soient pas oubliés, une fois par an, une journée spéciale leur est consacrée : Journée mondiale des orphelins de guerre, qui a lieu le 6 Janvier de chaque année. Cette journée spéciale a été mise en place afin d’attirer l’attention sur le sort des orphelins de guerre dans le monde, et ce jour-là, les gens sont encouragés à participer activement à la sensibilisation, au soutien et au financement des enfants sans mère et sans père dans le monde. La journée mondiale des orphelins de guerre a été mise sur pied pour s’insurger contre la situation matérielle des orphelins de guerre à travers le monde. Ainsi, l’ONU à travers son Assemblée générale est toujours obligée de faire appel aux États si nécessaire. Dans plusieurs pays, cette journée est célébrée en hommage à l’enfance d’une manière générale.

Approche historique

Les premiers à s’occuper officiellement des orphelins furent les Romains, qui ouvrirent le premier orphelinat de l’histoire vers 400 ap. Bien avant eux, cependant, les lois juives et athéniennes exigeaient que les orphelins soient soutenus jusqu’à l’âge de 18 ans. Le grand philosophe Platon a dit un jour : « Les orphelins devraient être placés sous la garde des gardiens publics. Plus tard, dans l’Europe médiévale, les orphelins étaient pris en charge par les églises. Au début des années 1900, un certain nombre d’orphelins en Angleterre avaient atteint des proportions vraiment alarmantes, sans parler des conditions de vie des enfants orphelins, qui étaient souvent épouvantables et abusives. Le roman le plus célèbre de Charles Dickens, « Oliver Twist », dépeint parfaitement les épreuves que les enfants orphelins ont dû endurer dans les orphelinats. De nos jours, les chercheurs sont presque unanimes à dire que les orphelinats sont la pire option possible pour les enfants, car ils ne reçoivent pas toute l’attention nécessaire pour se développer correctement. Les orphelins du monde entier sont confrontés à de nombreux défis : Malnutrition, famine, maladie et diminution de l’attention sociale. En tant que population la plus vulnérable de la planète Terre, ils n’ont personne pour les protéger et sont les plus susceptibles de souffrir de la faim, de maladies et de nombreux autres problèmes. Au cours des dernières décennies, la proportion de victimes civiles dans les conflits armés a augmenté de façon spectaculaire et est maintenant estimée à plus de 90 %. Environ la moitié des victimes sont des enfants.

On estime à 20 millions le nombre d’enfants qui ont été contraints de fuir leur foyer en raison de conflits et de violations des droits de l’homme et qui vivent en tant que réfugiés dans les pays voisins ou sont déplacés à l’intérieur de leurs propres frontières nationales.

Plus de 2 millions d’enfants sont morts des suites directes des conflits armés au cours de la dernière décennie. Plus de trois fois ce nombre, soit au moins 6 millions d’enfants, ont été handicapés à vie ou gravement blessés. Plus d’un million d’entre eux sont orphelins ou séparés de leur famille. Entre 8 000 et 10 000 enfants sont tués ou mutilés chaque année par des mines terrestres. On estime à 300 000 le nombre d’enfants soldats – garçons et filles de moins de 18 ans – impliqués dans plus de 30 conflits dans le monde. Les enfants soldats sont utilisés comme combattants, messagers, porteurs, cuisiniers et pour fournir des services sexuels. Certains sont recrutés de force ou enlevés, d’autres sont poussés par la pauvreté, la maltraitance et la discrimination, ou à se venger de la violence perpétrée contre eux-mêmes et leur famille. Aujourd’hui, en Afghanistan, après près de 30 ans de combats, il y a plus de deux millions d’orphelins et plus de 600 000 enfants dorment dans la rue. Plus d’un million d’enfants souffrent du syndrome de stress post-traumatique et la prévalence de l’utilisation d’armes antipersonnel a entraîné la mutilation de plus de 400 000 enfants par les mines terrestres. Un quart de tous les enfants afghans meurent avant l’âge de cinq ans, ce qui, selon les chiffres de l’UNICEF, est le quatrième niveau le plus élevé au monde. Parmi ceux qui continuent à survivre, un sur dix souffre de malnutrition sévère et plus de la moitié souffrent de retard de croissance. Sur le continent africain, plus de 34 millions d’enfants, soit près de 12 %, sont orphelins à cause de la guerre ou d’épidémies comme le SIDA. Ces dernières années, la proportion de victimes civiles dans les conflits armés a considérablement augmenté. Ce pourcentage est maintenant estimé à environ 90 %, dont la moitié sont des enfants. Rien qu’au cours des dix dernières années, quelque 2 millions d’enfants sont morts des suites directes des conflits armés. Beaucoup d’autres ont vu des parents et des proches se faire massacrer dans les circonstances les plus épouvantables.

Le devoir de la société vis-à-vis aux orphelins de guerre

La Convention relative aux droits de l’enfant affirme que les droits des enfants doivent être respectés, même en période de conflit armé ou de guerre. Les enfants ont le droit de vivre dans un environnement pacifique, même si les adultes ont décidé de régler leurs conflits par la voie de la violence. Si les adultes décident de régler leurs différends par les armes, les enfants ne doivent en aucun cas avoir à en payer le prix.  Cette date nous rappelle ces enfants qui ont été témoins du massacre de parents et de proches dans les circonstances les plus épouvantables, qui ont été contraints de quitter leur foyer et de dormir dans la rue, qui souffrent du syndrome de stress post-traumatique, qui sont violés et mutilés par des mines terrestres, qui souffrent de malnutrition grave et de retard de croissance, dont beaucoup finiront par commettre des crimes ou se suicider. N’oublions pas que les enfants sont des personnes plus fragiles et moins aptes à se protéger en cas de conflits armés. La journée mondiale des orphelins de guerre est une occasion pour que le monde se mobilise pour protéger ces enfants innocents.

 

Laisser un commentaire

Noter *
Ce champs est réquis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide