Mondial infos

Journée mondiale de la gentillesse

C’est une célébration annuelle qui a lieu en novembre de chaque année. Cette journée est célébrée dans de nombreux pays, attirant l’attention sur le travail extraordinaire des organisations et des individus dans les communautés locales. Comment les gens célèbrent-ils cette journée ? Eh bien, en étant gentille.  La gentillesse est définie comme une attitude positive envers les autres, et faire du bien à ceux qui nous entourent. Les gens bienveillants voient en chacun tout le bien qu’ils peuvent apporter, et font des actes pour leur plaire et les rendre heureux.

L’origine du Jour de la Gentillesse remonte à 1977. L’idée de consacrer une journée à la gentillesse a été promue par le World Kidness  Movement (WKM) à Tokyo au japon. Depuis lors, de nombreux pays se sont joints à cette célébration mondiale.

Le terme gentillesse  fait référence à une attitude personnelle positive et constructive envers les autres êtres humains, les animaux, la nature, etc. C’est une tendance naturelle à faire le bien, en particulier de ceux qui nous entourent.  La valeur de la gentillesse se développe en chaque personne afin de plaire et de rendre heureux ceux qui nous sont proches. La gentillesse cherche le positif des gens, ce qui se passe et dans chaque cas cherche la solution et fournit les moyens nécessaires pour que le mal ne se reproduise pas. La gentillesse ne cherche pas la cause des choses, mais prétend plutôt être le référent de la compréhension de la situation ou des circonstances.  La personne aimable est celle qui accepte les autres tels qu’ils sont, sans critique, sans pourquoi, sans mauvaises intentions. Essayez de voir en chaque personne tout le bien qui peut contribuer sans juger les attitudes et en vous joignant à elle pour trouver des solutions à ses problèmes.

La journée de la gentillesse dans le monde

Depuis le début de la célébration de la Journée mondiale de la gentillesse, de plus en plus de pays se sont joints à l’initiative de mener des activités en cette journée pour promouvoir la gentillesse parmi les citoyens du monde, dont ils font partie : Canada, États-Unis, Italie, France, Royaume-Uni, Australie, Japon, Mexique, Inde, Brésil, etc.

Sous la direction du Dr Wataru Mori, le médecin qui envisageait un monde meilleur si les gens se réunissaient comme une masse de gentillesse, la Journée mondiale de la gentillesse a été créée le 13 novembre 1998 à l’occasion de la première conférence du Mouvement mondial de la bonté tenue à Tokyo. Aujourd’hui, 20 ans plus tard, des pays comme le Royaume-Uni, le Mexique et le Pakistan ont rejoint cette coalition dont l’objectif est de faire le bien. Bien que le Singapore Goodness  Movement assume désormais le rôle de secrétariat de ce mouvement, le Japon a toujours été le principal point de référence. Mais aujourd’hui n’est pas le seul jour où vous pouvez vous sentir mieux. Prenez chaque instant pour égayer la journée de ceux qui vous entourent. Vous pouvez toujours aider par de petites actions telles que donner des vêtements, de la nourriture ou dire « merci ». Qu’attendez-vous pour vous sentir comme un meilleur citoyen ?

Réagir face à l’absence de gentillesse

Nous sommes parfois confrontés à des personnes dont le comportement agressif ou indifférent nous déstabilise. Comment y faire face ? Nous vous proposons de prolonger votre lecture par notre article « Les coûts de la gentillesse », qui décrypte les raisons pour lesquelles certaines personnes ne savent pas être gentilles, et comment réagir face à ces personnes.

Lorsqu’en toute lucidité nous mettons la gentillesse au cœur de notre façon d’être, nous en recueillons des bienfaits autrement plus enviables que célébrité ou la richesse. Tout d’abord parce que notre attitude génère les sourires sur les visages et l’amabilité dans les comportements qui nous rendent la vie plus agréable. D’autre part, parce que chaque gentillesse à notre actif renforce plus sûrement notre estime de nous-même que la certitude d’être une personne brillante et intelligente.

Malheureusement  de nos jours, la gentillesse est suspecte et souvent synonyme de naïveté, voire même de bêtise. La domination sur les faibles est par contre largement utilisée à la fois dans les médias, les jeux, les objets de consommation et nos modes de production. Difficile de faire triompher la lumière dans ces conditions de pensée unique.

Aucune étude n’a besoin de le prouver : la gentillesse engendre la gentillesse. Un véritable cercle vertueux. Mais comme si cela ne suffisait pas, un simple geste de gentillesse aurait un véritable impact hormonal chez la personne qui l’effectue mais également chez celle qui en bénéficie. « Tout est lié nous a expliqué il y a quelques temps Erwann Menthéour, ancien sportif professionnel et fondateur du site de coaching en ligne fitnext.com. Faire preuve d’altruisme permet d’augmenter la sécrétion de la sérotonine, l’hormone du bonheur, et de faire baisser le cortisol, celle du stress ». Loin d’être considérée comme un aveu de faiblesse, la gentillesse a donc un intérêt non négligeable sur l’humeur, aussi bien pour le bénéficiaire que pour l’auteur. La gentillesse adoucit le quotidien de celui qui en bénéficie.

La classification de la gentillesse

Comment puis-je être gentil ? En général, on peut classer la gentillesse en trois catégories. La première est la gentillesse interpersonnelle. Vous pouvez par exemple faire don de vieux vêtements à une œuvre de bienfaisance ou écrire un commentaire positif en ligne sur un restaurant que vous aimez. La deuxième est la protection de l’environnement, ce qui pourrait signifier simplement recycler ou organiser un événement de groupe pour nettoyer un parc ou une plage locale. La troisième catégorie est moins évidente : la gentillesse personnelle, ce qui signifie se traiter avec bienveillance. Quelques exemples : se promener dans la nature ou se fixer un objectif pour se plaindre moins. La logique est qu’en étant gentil avec vous-même, vous serez automatiquement plus gentil avec le monde qui vous entoure. Attention, on dit que la gentillesse est… contagieuse ! Mais qui ne rêverait pas d’une épidémie mondiale de bonheur ? Alors  pensez à récompenser les personnes gentilles !

 

Laisser un commentaire

Noter *
Ce champs est réquis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide