Mondial infos

Journée mondiale de la Corse

Nous célébrons le 9 janvier, la journée de la Corse, et le peu qu’on puisse dire, c’est que l’Île de Beauté regorge d’idiotismes colorés. La langue corse fait partie des langues en voie de disparition, selon l’UNESCO. La  Corse,  dispose d’importants  atouts peu valorisés mais qui constituent autant de vecteurs d’avenir : son capital nature et relativement préservé dans des espaces remarquables et uniques,  une situation géographique au carrefour des grands courants de circulation de l’Europe et de son berceau naturel, la Méditerranée. Une épargne forte évaluée à 7  milliards d’euros, des infrastructures encore incomplètes certes mais qui, avec le PEI, vont connaître une remise à niveau intéressante puisque le législateur a retenu un investissement d’un milliard 800 millions d’euros mis en œuvre sur 15 ans.  Une Université dynamique, moderne, jeune et qui, par le biais des échanges, sait déjà s’ouvrir sur l’Europe et le monde ; un capital humain d’ étudiants permet déjà à notre île de disposer de techniciens, chercheurs, enseignants de haut niveau  . La question qui se pose : pourquoi une journée mondiale de la Corse ? Peut-être pour rendre hommage aux Corses qui ont marqué l’histoire. Pour prendre le temps d’apprécier les richesses que nous offre cette île. Et pour ceux qui s’en sont éloignés, de fermer les yeux quelques instants, raviver les souvenirs, et s’y retrouver un petit moment. Cette journée a été créée par l’association Corsica Diaspora qui a pour mission de soutenir le développement des initiatives et des projets en rapport avec la Corse partout dans le monde.

Association CORSICA DIASPORA ET AMIS DE LA CORSE

CORSICA  DIASPORA est  une association  de loi 1901. Créée  en décembre 2004, Corsica Diaspora a pour mission de soutenir le développement des initiatives et les projets dans l’île et à l’extérieur en créant ou sollicitant les réseaux de la diaspora et des amis de la Corse. Elle accompagne les porteurs de projets dans leurs recherches d’informations et de partenariats dont  elle assure au besoin la médiation. Elle cherche aussi à développer les synergies avec les professionnels et les institutions.

Si le potentiel humain de l’île est en voie de vieillissement (270.000 habitants), il convient de rappeler l’importance d’une diaspora de 1 million de personnes, formées, dynamiques, qui ont gardé pour la plupart au fond du cœur, en dépit de l’éloignement, cet amour profond de la Corse qui ne peut que nous unir. Dans la diaspora, chez nos amis, les exemples de réussite sociale sont nombreux : la multiplicité et la qualité du savoir et des compétences constituent un terreau fertile dont la Corse a impérativement besoin aujourd’hui.

Les objectifs généraux de l’association sont :

–  L’action de promotion et de valorisation de la Corse, à travers son identité, sa culture, son économie,  son patrimoine, ses ressources et richesses naturelles, ses produits spécifiques, son environnement et son cadre de vie.  

–  La défense des intérêts matériels et moraux des Corses et amis de la Corse.  

–  La recherche et l’établissement de contacts, échanges, rencontres avec les corses de la diaspora, amis de la Corse, ou encore personnes intéressées et sensibilisées par la Corse, là où elles se trouvent.  

– La mise en œuvre des moyens et actions concourant  à cet objet.

Les  souhaits  de l’association:

–  Créer un centre de ressources en ligne accessible aux corses du monde entier.  

–  Développer les partenariats entre les porteurs de projets.  

–  Partager les ressources internes du réseau.

–  Fédérer et capitaliser les compétences et les retours d’expériences de la Diaspora.  

–  Développer le dialogue entre les insulaires et la Diaspora.  

l’ouverture, est devenue indispensable à la Corse et la Diaspora ainsi que les  amis de la Corse peuvent permettre de l’impulser dans un contexte «Ami».  Il faut promouvoir une approche novatrice dans cette relation entre la Corse, la diaspora et les  amis de la Corse. Cette approche novatrice doit se traduire par une expression partagée donnant la parole, de manière équitable, équilibrée et sereine à toutes les  parties, pour la présentation d’expériences et d’opportunités concrètes pouvant aussi alimenter la mise en place d’échanges réalistes. Il est important de renforcer  l’identité mais certainement pas en la sclérosant. Bien au contraire, il faut que cette identité aille au contact de l’extérieur, pour s’enrichir. C’est à ce prix que nous  serons capables de mieux nous préparer à affronter les défis auxquels nous soumettent le présent et l’avenir.

L’île de Beauté est le berceau de bien des personnalités. Napoléon est certainement la plus connue d’entre elles, parmi les célébrités :

  • Alizée

La jeune chanteuse est née à Ajaccio en 1984, elle a passé toute son enfance en Corse avant de la quitter pour aller voler dans les airs du show-business. Désormais mariée à Grégoire Lyonnet (en Corse) elle est retournée habiter sur son île, où elle adore nager, quel que soit le temps !

  • Tino Rossi

Il a chanté « O Corse, île d’amour » pour rendre hommage à son île. Né à Ajaccio, l’homme qui a fait rêver nos grands-mères n’a jamais oublié la garrigue et le paysage corse même si sa voix d’ange n’a jamais connu les aspérités de son île !

 

 

Parler de Dominique Colonna revient à parler de cet âge d’or du football français, celui où la France terminait troisième du Mondial 58 et où le Stade de Reims tenait la dragée haute au Real Madrid en Coupe des clubs champions. À chaque fois, Colonna fait partie de l’aventure, qu’il soit dans les bois ou sur le banc. Dominique remportera quatre championnats de France (un avec l’OGC Nice, trois avec Reims), avant de devenir le premier « sorcier blanc » en 1963 en prenant les rênes du Cameroun pendant deux ans. Un tel pionnier qu’il remportera également la première édition du loto sportif. Respect.

  • François et Philippe Léotard

Nés dans une famille nombreuse, ils ont été élevés à Grasse par une mère corse et un père ancien monarchiste passionné de littérature française. Ils ont chacun exprimé cette alchimie à leur manière : dans la politique grande gueule pour François, dans la littérature pour Philippe, écorché vif à la voix de rocaille.

 

Laisser un commentaire

Noter *
Ce champs est réquis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide