Mondial infos

Journée franco allemande

Chaque année, le 22 janvier est l’occasion de célébrer l’amitié franco-allemande. Cette date symbolique a été choisie en 2003 à l’occasion du 40e anniversaire du Traité de l’Élysée – signé le 22 janvier 1963 et scellant la réconciliation entre la France et l’Allemagne.

Bien que cette journée soit l’occasion de mettre en lumière ce qui a été réalisé en tandem par la France et l’Allemagne au niveau politique, elle sert également à sensibiliser le public à la culture et à la langue du pays partenaire, notamment dans les écoles. De nombreuses manifestations sont ainsi organisées à travers la France et l’Allemagne, avec le soutien notable de l’Office franco-allemand de la jeunesse.

La commémoration de la date du 22 janvier

Donc la date du 22 janvier commémore la signature du traité de l’Élysée, le 22 janvier 1963, par Charles de Gaulle et Konrad Adenauer.  18 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, le président français et le chancelier allemand y scellaient l’amitié entre l’Allemagne et La France. Ils ouvraient une nouvelle ère dans les relations franco-allemandes. Le traité de l’Élysée ne se contentait pas d’approfondir la coopération entre les deux pays sur le plan économique et politique. Il portait l’ambition d’ancrer la réconciliation franco-allemande au sein-même de la société, en particulier par le biais de la culture et des échanges de jeunes. Il est à l’origine de la création de l’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ) qui permet chaque année à quelque 200 000 jeunes d’effectuer un séjour dans le pays voisin.

Cette journée peut être un moment privilégié pour échanger à partir de la nouvelle brochure de promotion de l’allemand  » L’allemand, un plus «  qu’il est possible de télécharger en attendant la diffusion de la version papier. Cette brochure met en avant les atouts de la langue allemande, la diversité culturelle de l’Allemagne, les possibilités d’études dans le cadre d’une mobilité, les relations économiques entre la France et l’Allemagne, la construction européenne et propose également des activités ludiques, des rappels sur l’histoire de la coopération franco-allemande, etc.

En 2006, les Ministères des Affaires Etrangères de France et d’Allemagne ont institué une « Journée Découverte » organisée régulièrement par l’Office Franco-Allemand de la Jeunesse (OFAJ). Il offre aux jeunes français et allemands une introduction au monde du travail dans un contexte binational.

Sachant que pour  l’édition 2015, un groupe de 20 étudiants ont été accueillis au Ministère des Affaires Etrangères où ils auront l’occasion d’échanger avec la mission franco-allemande et les diplomates allemands en poste au quai d’Orsay. Les étudiants ont visités également l’Ambassade d’Allemagne, le bureau franco-allemand pour les énergies renouvelables et la Maison Heinrich Heine au cœur de la CIUP, la Cité Internationale Universitaire de Paris.

Activités en France et en Allemagne

Dans un esprit de fête, l’Office franco-allemand de la jeunesse soutient un grand nombre d’événements en France et en Allemagne – ateliers, concerts, dégustations culinaires et autres – organisés par ses partenaires et au cours desquels des possibilités d’échanges franco-allemands sont présentées. Le développement de la politique de défense est également prioritaire, mais les divergences d’opinion freinent les progrès, par exemple dans le développement des capacités militaires. Malgré un soutien mutuel en Afrique, au Mali, du Nord et en Syrie, les cultures stratégiques de deux États diffèrent. L’importance accordée aux missions militaires plutôt qu’aux opérations civiles en est la preuve la plus évidente.

Les progrès sont plus efficaces dans le domaine de la coopération en matière d’armements lorsque les deux pays sont impliqués ensemble : à l’heure actuelle, des obstacles doivent toutefois être surmontés – par exemple, en ce qui concerne une réelle volonté de coopération bilatérale à long terme dans des secteurs clés, une stratégie industrielle et des positions différentes en ce qui concerne le contrôle des exportations d’armes. En outre, les deux pays diffèrent sur la question de savoir comment et dans quels groupes la coopération peut être réalisée au mieux. La France privilégie avant tout une coopération pragmatique au sein de petits groupes souples et surtout réactifs qui permettent de mener des opérations efficaces. L’Allemagne, quant à elle, poursuit une approche inclusive qui s’inscrit dans le cadre de l’UE pour prévenir les divisions.

La Journée franco-allemande en milieu scolaire

La Journée franco-allemande permet de mieux faire connaître, dans les écoles et les établissements scolaires, la culture, la langue du pays partenaire mais également les programmes d’échanges et les possibilités d’études et d’emploi dans le pays voisin. Pour ce faire, le Goethe Institut a notamment mis en ligne une brochure intitulée « L’allemand, un atout pour l’avenir ».

Les élèves et leurs familles sont également informés sur les programmes d’échanges et de rencontres ainsi que sur les possibilités d’études et d’emploi dans le pays voisin.
Cet événement contribue à la promotion de la langue et de la culture du pays partenaire auprès de tous les élèves, germanistes ou non.

La « Journée découverte » en entreprise

A l’occasion du 22 janvier, l’Office franco-allemand pour la Jeunesse donne la possibilité aux collégiens et lycéens allemands et français, de filières générales comme professionnelles, d’aller découvrir, pendant une journée, des entreprises de leur région qui travaillent dans le domaine franco-allemand. Cette initiative a pour objectif de susciter la curiosité des jeunes pour le monde de l’entreprise, de les informer sur les opportunités professionnelles et les formations proposées, tout en éveillant leur intérêt pour la langue et la culture du pays partenaire. L’Allemagne représente le premier partenaire commercial de la France et vice-versa, la langue allemande constitue un atout indéniable sur le marché du travail. La Journée découverte est parrainée par le Ministère des Affaires étrangères et du Développement international et l’Auswärtiges Amt.  

Aujourd’hui, avec un total combiné de 40% du PIB de la zone euro, 33% de la population totale de l’UE et 31% de son budget, la France et l’Allemagne sont la locomotive de l’Union européenne.

Le traité d’Aix-la-Chapelle

Le 22 janvier 2019, le président Emmanuel  Macron et la chancelière Angela Merkel signent le traité de coopération franco-allemand d’Aix-la-Chapelle, qui vise à approfondir la coopération bilatérale initiée par le traité de l’Élysée. <Wikipédia>

 

Laisser un commentaire

Noter *
Ce champs est réquis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide