LOADING

Type to search

Noté ( 5 / 5 )

Indexation des tags WordPress : danger et solutions

Indexation des tags WordPress : danger et solutions

SEO

Indexation des tags WordPress : danger et solutions

admin 8 janvier 2018
Share

Ce merveilleux outil qu’est WordPress contient des fonctionnalités potentiellement dangereuses pour le SEO. C’est notamment le cas de que l’on nomme les tags. Dans l’administration d’un site wordpress, on trouve ce champ dans la colonne de droite des articles sous le nom « mots-clés ».

Voici quelques conseils pour éviter que l’indexation de ces mots-clés ne deviennent un cauchemar pour votre référencement.

Comment fonctionnent les tags WordPress ?

Les tags (ou mots-clés) sous WordPress sont un système de classement (taxonomie) qui fonctionne sensiblement sur le même principe que les catégories. Il est indépendant de ces dernières.

Vous classez sans doute vos articles par catégories pour que vos visiteurs s’y retrouvent parmi vos thématiques dans votre blog.

Avec les tags (mots-clés), vous allez pouvoir ajouter une nouvelle dimension de classement. En créant des tags dans vos articles, vous créez un nouveau lien dans ceux-ci.

Le clic sur ce lien pointe alors vers la page qui liste les articles contenant ce tag (tout comme le clic sur le lien d’une catégorie pointe vers la page qui liste les articles de cette catégorie).

Cet article est une réponse à Pat dans l’article « Vos questions SEO » sur lequel vous pouvez encore poser des questions.

Quels sont les problèmes occasionnés par ces pages de tags ?

Les gros problèmes que je constate souvent lors de l’utilisation des tags sont :

  • Le contenu dupliqué
  • Les pages de faible qualité au contenu très pauvre
  • La multiplication de pages inutiles qui consomment bêtement les ressources de crawl de Google
  • Trop forte similitude entre les tags et catégories

Explications de ces problèmes

Imaginons que vous possédiez un blog mode. Vous pourriez avoir des catégories telles que : shopping, découvertes, tests, concours, look, beauté, dressing, etc.

Duplication de tags et catégories

Vous créez un mot-clé identique à une catégorie (ex : shopping). Il est probable que vous appliquiez le tag shopping à tous les articles de cette catégorie.  Vous allez donc vous retrouvez avec une page de catégorie et une page de tag strictement identiques en terme de contenu, de même pour la pagination.

Multiplicité inutile des tags

Combien de fois ai-je trouvé des tags quasi identiques… (ex : jupe, jupes, les jupes, jolies jupes) utilisés aléatoirement selon les articles. À chaque nouveau tags c’est une page qui est créée pour regrouper les articles. Dans l’exemple que je donne, on pourrait avoir 4 articles différents bien rangés dans la catégorie « dressing », mais séparés dans 4 pages de tags, car l’orthographe de ceux-ci est différente. Chaque page de tag ne contiendrait alors qu’un seul article.

Tags inutiles, car non transversaux

Reprenons notre catégorie shopping. Si tous les articles de cette catégorie se voient attribuer un tag identique (ex : mode) , ce tag ne sert à rien. Un tag doit permettre de naviguer de manière transversale d’une catégorie à une autre. Je pourrais par exemple avoir un tag « boutiques  mode» que j’utiliserai sur des articles qui traitent de ce sujet, même si ceux-ci sont classés dans les catégories shopping, découvertes et tests.

A ce sujet, si vous voulez faire du siloing avec votre blog, fuyez les tags à moins que leur navigation transversale ne soit faite qu’à l’intérieur d’une catégorie (bonne chance).

Le tag n’est pas distinctif

Tout comme le nom d’une catégorie, le tag doit pouvoir être compris seul. On évitera par exemple sur notre blog mode le tag « pas cher  ». On lui préférera quelque chose de plus descriptif même hors contexte comme « mode pas chère »

Quelles sont les bonnes pratiques de la gestion des tags ?

Le premier point si on se place au moins partiellement sur le plan SEO dans  le cadre de la mise en œuvre d’un blog, c’est de prévoir une stratégie. Je vous conseille vraiment très très vivement de relire cet article sur le lancement d’un blog, ça vous évitera plein de bêtises.

Définir les tags après avoir défini les catégories.

Donc avant le lancement, vous avez prévu le sujet de 50 à 80 articles et avez défini les catégories dans lesquelles vous alliez les classer.  Vu que vous connaissez les sujets, il est maintenant assez facile de penser à la taxonomie transversale et de prévoir des mots-clés (tags).

Allez, on recommence avec un exemple :

Vous lancez un blog sur les animaux. Vos catégories pourraient être :  Canidés, rongeurs, reptiles, bovins, seo (nan, je déconne), poissons, oiseaux, etc.

Parmi les rongeurs,  vous pourrez par exemple prévoir en amont les mots-clés (tags) : lapin, hamster, cobaye, rat..

Le point important à prendre en compte est de faire un peu de prospective pour savoir si à terme vous aurez assez d’articles sur l’un de ces tags pour créer un vrai regroupement. Si dans 6 mois on trouve 6 articles sur les hamsters, c’est bien. Chaque article comportera ce mot-clé. Si dans 2 ans vous en êtes encore à un seul article sur les lapins, c’est raté. Vous comprenez la logique ?

Optimiser les pages de tags

Je dis ça des pages de tags, mais c’était déjà vrai pour les pages de catégories. Mon conseil est de même, créer une véritable petite introduction de quelques lignes pour chacune de ces pages. Reprenons notre exemple, la page de tag « hamster » va par exemple présenter une illustration spécifique ainsi qu’un texte qui présente cette race de rongeurs.

Attention, à terme cette page de tags pourra bénéficier d’une pagination (quand vous aurez fait 15 articles sur les hamsters). Le texte de présentation de la page ne devra donc pas être présent sur les pages suivantes, mais seulement sur la première pour éloigner au maximum les risques de duplication. Ensuite, au choix, vous appliquerez un noindex follow sur les pages suivantes de la pagination ou bien les rel= « prev » rel= « next » pour que le principe soit clair pour Google.

C’est mort, j’ai tout faux avec mon blog qui a déjà 2 ans !

Non, ce n’est pas mort, ça va même être plus facile pour l’organisation. Vous avez de vrais articles en ligne, facile maintenant de savoir quels mots-clés (tags) vous allez pouvoir leur attribuer en regard des règles ci-dessus.

En revanche, vous vous préparez un peu de boulot une fois le ménage effectué, car vous avez en stock un vrai foutoir d’URL de tags précédemment faits comme un manche. Dans ce cas, notez bien toutes les URL déjà indexées (à tord)  et prévoyez de les rediriger vers la page la plus adéquate du site, ça peut être une page de tags, mais aussi une page de catégorie, peu importe, le tout est que le thème de la page vers laquelle vous redirigez soit cohérent.

Et puis s’il reste quelques pages de tags que vous ne redirigez pas, ce n’est pas grave, laissez-les mourir doucement avec une erreur 404, ou tuez-les carrément avec une erreur 410.

Astuces en plus

Que ce soit dans vos pages de catégories ou de tags (les pages qui récapitulent les articles) :

  • Afficher simplement un extrait des articles, pas les articles complets. Un exemple ici où sont classés les articles destinés aux SEO experts.
  • Si vous patouillez un peu dans le code, je vous conseille de personnaliser vos title, h1 et meta description de ces pages de tags pour ne pas reprendre simplement le nom du tag partout.
  • Si certains articles ont plusieurs mots-clés, n’affichez pas tous ces mots dans l’extrait visible dans votre page de tags.
  • Gaffe à ce que le titre visible de la page soit un H1 et que les titres d’articles listés soient des H2.
  • Rien ne vous empêche de créer vos tags une fois que vous avez une centaine d’articles sur votre blog, la mise en œuvre sera plus facile.

Pour conclure

Les tags ne sont pas indispensables dans une stratégie SEO pour un blog. Ils peuvent toutefois pas mal aider s’ils sont parfaitement utilisés sans s’emmêler les pinceaux.
Mon conseil : si vous n’avez pas clairement compris cet article, n’utilisez pas les tags, vous prendriez plus de risques qu’autre chose.
A titre d’exemple, je n’utilise que 3 tags dans ce blog (classement des articles par niveau : débutant, initié, expert), et même pas pour des raisons SEO mais juste pour aider les visiteurs.

Ajouter un commentaire

Noter *