Hiver quels bons réflexes de conduite en voiture

Société

En hiver, on ne conduit pas comme en été ! Les conditions sont plus difficiles et il est donc nécessaire d’être mieux préparé et plus prudent sur la route. Voici quelques conseils pour adopter les bons réflexes de conduite durant les mois froids.

Entretien du véhicule en hiver

Avant même de rouler, il convient de prendre quelques dispositions pour améliorer sa sécurité en hiver :

  • la pression des pneus : plus la température diminue, plus la pression des pneus diminuent. Pensez à souvent la vérifier !
  • le liquide lave-glace : utilisez un lave-glace hiver, le lave-glace été pouvant geler. Si vous vous rendez à la montagne, vous pouvez même utiliser un additif antigel pour votre carburant. Demandez conseil à votre garagiste.
  • le pare-brise : si vous avez un impact sur votre pare-brise, celui-ci peut éclater sous l’effet du froid. C’est le moment de le faire réparer ou de le changer !
  • les pneus hiver : changez vos quatre pneus pour des pneus hiver. Ceux-ci améliorent votre sécurité et vous permettent de consommer moins de carburant.
  • les accessoires : dans votre véhicule, mettez des chaînes et un grattoir pour votre pare-brise. Dans votre sac-à-main, glissez une pipette d’antigel pour la serrure de votre véhicule. Vous serez ainsi paré en cas de grand froid !
  • la batterie : le froid peut vider la batterie de votre véhicule. Pour éviter ce désagrément, pensez à démarrer votre voiture au moins tous les deux jours et à laisser tourner le moteur quelques minutes.
  • le garage : si vous le pouvez, faites dormir votre voiture à l’abri du froid et des intempéries. Elle s’abîmera moins.

Conduite avec des conditions météorologiques difficiles

Sur la route aussi, vous devrez être prudent. La pluie, la neige et le verglas rendent la route glissante. La nuit et le brouillard gênent la visibilité. Le risque d’accident est donc plus présent. Voici quelques conseils pour adopter les bons réflexes et améliorer votre sécurité au volant.

  • Ne pas hésiter à allumer ses phares : la pluie, le brouillard, une route bordée de platanes, le crépuscule… dès que la visibilité baisse, il faut être visible. Il faut aussi y voir correctement ! Pour mémoire : n’utilisez vos phares antibrouillard qu’en cas de brouillard ou de forte averse ou alors, pour les antibrouillards avant, pour éclairer le bas-côté d’une route de montagne.
  • Réduire son allure : quand la visibilité est mauvaise ou quand la route glisse, il faut tout de même pouvoir réagir en cas de danger. La seule solution est pour cela de conduire moins vite. N’oubliez pas que s’il pleut, vous devez rouler à 80 sur route et 110 sur autoroute comme vous l’impose le Code de la route.
  • Prendre en compte la durée des jours : l’hiver, les jours raccourcissent. Si vous envisagez un trajet et que vous n’aimez pas conduire de nuit, prévoyez de ne pas rouler avant 7 heures le matin et de vous arrêter avant 18 heures le soir.
  • Prendre en compte les conditions météorologiques : pareillement, si vous devez effectuer un trajet important, n’oubliez pas de regarder la météo pour planifier votre itinéraire. Prévoyez du temps en plus pour la route en cas de pluie notamment !

De plus de ces bons réflexes de conduites énumérés dans cet article, vous pouvez avoir un credit pas cher en utilisant cette page.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *