Élagage d’arbre : Focus sur les principales erreurs à éviter

Élagage d’arbre : Focus sur les principales erreurs à éviter

Astuce

L’élagage fait partie des tâches auxquelles ne peuvent échapper les propriétaires de jardins arborés. En effet, il est entrepris pour éviter que les branches de vos arbres en avancement sur les propriétés voisines ne gênent pas les autres. Les travaux d’élagage permettent également de donner à ces végétaux une belle apparence et une meilleure santé. Toutefois, lorsqu’ils sont mal réalisés, ces travaux leur font plus de mal que de bien.  Retrouvez donc dans cet article les principales erreurs à éviter lorsqu’on élague un arbre.

Effectuer la taille au mauvais moment

En principe, l’élagage de chaque espèce d’arbres se fait à une période particulière de l’année. Le moment idéal pour élaguer peut ainsi varier d’une région à une autre. Pour la plupart des végétaux, les travaux se tiennent idéalement en hiver. Durant la période de dormance, les plantes souffrent moins de la coupe, car les coulées de sève sont moindres. Toutefois, certains arbres comme le prunier, le cerisier ou l’abricotier apprécient davantage les tailles réalisées au début du printemps. Notez que le choix du moment pour élaguer vos plantes a un impact considérable sur la cicatrisation des plaies. Si vous ne savez pas s’il faut vraiment tailler vos arbres ou non, pensez à demander conseil à un élagueur professionnel.

Négliger la désinfection des outils

Les travaux d’élagage permettent de débarrasser les arbres de leurs branches cassées, pourries et malades. Ainsi, les outils peuvent entrer en contact avec un sujet porteur de maladies lors de leur exécution. En omettant la désinfection de ces outils, vous favoriseriez la contagion des arbres sains. Par conséquent, les dents des scies et les lames des sécateurs ayant servi à élaguer un arbre doivent toujours être désinfectés avant de tailler un autre. Pour ce faire, vous pouvez vous servir des produits destinés à cet effet. À défaut, utilisez de l’alcool désinfectant ou chauffez les lames de ces outils avec la  flamme d’un briquet.

Faire usage des mauvais outils

Le succès de vos travaux dépendra essentiellement des outils dont vous faites usage. Entre autres, pour élaguer un arbre,  il vous faudra un sécateur télescopique, une élagueuse ou un coupe-branche, une scie à main, un échenilloir et du mastic cicatrisant à appliquer sur les blessures. En outre, les outils de coupe devront être bien affûtés. Vous éviterez ainsi d’arracher les fibres de bois puisque les coupes seront bien franches et saines.  Ainsi, la cicatrisation des plaies s’opèrera facilement.

Si vous ne disposez pas de tels matériels, sachez qu’on peut les trouver en location. Cependant, ce serait moins économique que d’engager un spécialiste en élagage. D’ailleurs, cette tâche requiert de l’expertise et un savoir-faire particulier. Il est donc plus judicieux de faire intervenir cet élagueur professionnel situé en Charente Maritime qui est un expert dans ce domaine.

Élaguer de manière excessive

Les tailles excessives risquent d’affaiblir vos plantes, voir entrainer leur dépérissement. Pour les arbres fruitiers, une telle pratique retarderait leur fructification. Il faut savoir que l’élagage doit se limiter à l’enlèvement du bois mort, des branches entrecroisées et détériorées. Il doit permettre à la lumière de s’infiltrer au centre de l’arbre. Pour préserver la vigueur de vos végétaux, il est conseillé de ne pas supprimer plus du tiers de son volume en une seule fois. En outre, cette dernière ne doit pas concerner les branches de diamètre important au risque de toucher les veines vitales. Cela réduirait l’espérance de vie de vos arbres et les rendrait vulnérables aux maladies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *