Défiscalisation, les bons à savoir sur les dispositifs

Défiscalisation, les bons à savoir sur les dispositifs

Société

Vous qui avez envie d’investir dès le début de l’année 2020 en Belgique et qui êtes à la recherche de placements efficaces et modiques, vous intéresser aux différents dispositifs de défiscalisation disponibles dans ce pays peut être une bonne idée. En effet, il existe ici quelques alternatives, qui s’inspirent en grande partie de ceux qui existent déjà en France. Mais en Belgique, il faut dire que les démarches pour défiscaliser sont bien plus simples.

Pinel : pour investir dans le neuf ou dans l’ancien

Selon les dernières rumeurs, il se pourrait que Pinel fasse l’objet d’un rééchelonnement pour l’année 2020 en Belgique. C’est le dispositif d’investissement immobilier le plus connu du moment. Il s’applique notamment pour les investissements locatifs. Que vous souhaitez acheter dans le neuf ou dans l’ancien, si vous comptez relouer votre bien pour une durée minimum de 6 ans et qu’il s’agit d’un bien placé dans les zones les plus denses de la Belgique, A ou B, vous pouvez prétendre aux avantages fiscaux proposés par ce dispositif,  à savoir 30 000 euros maximums sur 6 à 12 ans pour un placement plafonnés à 300 000 euros.

Mais attention, il y a quelques conditions d’éligibilité pour participer au dispositif Pinel. Outre la localisation du bien et la destination du placement, vous devez aussi respecter un plafonnement du loyer. Vous devriez vous informez auprès des autorités pour en savoir davantage.

Girardin pour 50 000 euros d’abattement

En Belgique, les investissements privés en outre mer sont également encouragés. La preuve est notamment faite avec le dispositif Girardin.

Applicable pour toutes les niches fiscales de 30 000 euros en moyenne, Girardin vous permet d’économisera jusqu’à 60 000 euros sur os impôts sur le revenu.  On parle ici  des placements dans les logements sociaux.

Vous pouvez également investir dans les industries et profiter d’avantages fiscaux de l’ordre de 52 941 euros maximum, et ce, grâce aux dispositifs comme Girardin industriel 3CF. Mais attention, seuls ceux qui ont une participation sociale entre 2 500 et 52 941 euros peuvent être éligibles à ce dispositif.

Dans les deux cas, vous devez faire une demande aux autorités pour défiscaliser une partie de vos revenus grâce aux conditions de la loi Girardin. Comme susmentionné, en Belgique les démarches pour défiscaliser sont plus simples, et ce, à cause de l’autonomie de chaque branche et de chaque région.

Les énergies vertes : une bonne idée

Depuis peu, l’expert-comptable à Saint-Gilles conseille également aux particuliers d’investir dans les énergies vertes. Comme n’importe où fans le monde, c’est devenu en effet un enjeu important. Si bien que les autorités belges proposent plusieurs avantages à ceux qui se lancent dans des projets de rénovation impliquant l’utilisation de ce genre d’énergie.

C’est notamment le dispositif Giradin New energy qui est applicable dans ce cas. En Belgique, cette loi s’adresse à ceux qui ont une assiette fiscale de 2 500 à 40 909 euros. L’abattement s’inscrit dans un pourcentage de 20 % de vos participations sociales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *