Comment faire proprement un ramonage?

maison

Avoir une cheminée chez soi peut être un avantage indéniable. En effet, c’est une installation esthétique qui améliore le confort thermique, tout en diminuant la consommation d’énergie. Mais, elle nécessite un entretien pour optimiser son efficacité et éviter des d’accident. De plus, faire faire des travaux de ramonage par un professionnel agréé est obligatoire. Cependant, il est possible de ramoner soi-même à titre complémentaire. Mais enlever les suies et les autres saletés du conduit de cheminée est une opération très salissante. Alors, comment peut-on faire un ramonage proprement ? Trouvez ici quelques conseils pour éviter de tout salir pendant cette opération d’entretien.

Effectuer un ramonage mécanique par le haut

La technique de ramonage par le haut est sans doute la plus utilisée par les ramoneurs. Elle consiste à monter sur le toit pour insérer dans les conduits un matériel de nettoyage. C’est la méthode manuelle la plus facile, car il y a plus d’espace pour manier les matériels et les outils, et l’accès aux conduits est plus libre et plus direct. De plus, cela évite de se prendre les débris et les salissures comme en ramonage par le bas.

Avec un ramonage mécanique par le haut, les gestes sont plus simples et plus précis pour mieux contenir les poussières et faire le moins de dégâts. Et, on a aussi la possibilité d’user de plusieurs types de matériels. En effet, les fabricants proposent des kits de ramonage complet pour bien faire les travaux. On peut ainsi utiliser plusieurs types de hérissons, une brosse spécifique au ramonage, et de l’attacher à une perche ou une canne bien longue et plus souple pour un bon nettoyage. 

Cependant, il faut bien tenir compte du danger que représente le travail en hauteur. Ne pas utiliser cette méthode si vous n’avez pas de compétences pour ce genre de tâches, ou que l’accès et la résistance de la toiture ne sont pas sécurisés.

Effectuer un ramonage chimique

Un autre moyen plus sécurisé et plus propre est le ramonage chimique. Ce procédé est plus simple et ne requiert aucune compétence spécifique. En effet, cela consiste à brûler et faire se consumer une bûche ou une poudre chimique. Avec la chaleur et la fumée qui s’en dégage, les suies et autres saletés vont se dissoudre et se décoller de la paroi du conduit.

Avec ce procédé, on n’a plus qu’à récupérer les cendres et les saletés dans le foyer après que les feux s’éteignent et que la fumée se soit dissipée.

Ne pas lésiner sur les moyens de protections

Avant d’entamer un ramonage, il faut bien se préparer pour éviter des accidents et de salir toute la maison. Vous devez ainsi vous équiper d’une bâche, d’une grande bassine, d’une pelle, d’une balayette, d’une éponge et d’un chiffon. Vous pouvez aussi préparer un aspirateur pour le nettoyage.

Si les conditions vous permettent de monter sur le toit pour ramoner, veillez à vous équiper de protections adéquates comme une corde, un harnais, des vêtements de travail, des chaussures antidérapantes, un casque et des lunettes de protection. Pour un ramonage chimique, vous pouvez porter des gants et un masque de protection. Préparez de l’eau ou de la neige carbonique à proximité pour éteindre la bûche de ramonage en cas de problème.Pour des travaux bien propres et bien réalisés en toute sécurité, n’hésitez pas à faire appel à ce ramoneur expérimenté dans le Gard qui est un expert dans ce domaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *