bienfaits du sommeil

9 conseils pour une bonne nuit de sommeil

sante

Que cela nous plaise ou non, nous passons un tiers de notre vie à dormir. Le sommeil est un moment nécessaire de régénération physique et mentale qui a un fort impact sur les deux autres tiers de notre vie, ceux que nous passons éveiller. Pourquoi oublions-nous souvent son importance ?

Dans le monde d’aujourd’hui, surtout dans les sociétés occidentales effrénées, nous avons tendance à dormir moins et moins bien. Rien qu’en Italie, environ 9 millions de personnes souffrent d’insomnie chronique (c’est-à-dire persistante dans le temps), et le nombre de personnes souffrant d’insomnie transitoire (qui dure quelques semaines) est encore plus élevé. Le problème est souvent sous-estimé, car il existe une perception collective selon laquelle un bon sommeil est souhaitable, mais pas nécessaire. Pourtant, un bon sommeil peut faire des merveilles pour le bien-être psychologique et physique d’une personne.

Les bienfaits du sommeil

Bien dormir améliore la qualité de vie sur de nombreux fronts :

Il améliore les performances au travail, dans le sport, dans les relations sociales et dans la vie sexuelle ;
C’est bon pour la mémoire et la concentration ;
Il renforce le système immunitaire ;
Vous aide à perdre du poids ;
C’est bon pour le cœur ;
C’est bon pour la peau.
Parce que vous dormez mal
L’homme qui bâille
L’insomnie peut avoir des causes multiples et variées et se manifester avec une intensité variable. Si l’on exclut les cas où elle est due à des maladies telles que la dépression et les maladies physiques, ou à des substances telles que l’alcool, les drogues et le tabac, dans la plupart des cas, des facteurs psychologiques communs tels que les mauvaises habitudes, l’anxiété et le stress entrent en jeu. Si vous pensez que ces facteurs sont vos compagnons de vie, il y a une bonne nouvelle : avec un peu d’action et de bonne volonté, vous pouvez commencer à profiter d’une bonne nuit de sommeil dès ce soir.

sommeil

Combien de temps de sommeil

Vous l’avez certainement entendu mille fois de la bouche de vos parents, de vos grands-parents, et même d’experts de la télévision : il faut dormir les fameuses 7-8 heures par nuit. C’est exact, mais il faut aussi tenir compte de facteurs individuels.

Le passage du réveil au sommeil se fait à un moment qui varie d’une personne à l’autre, et il peut changer pour une même personne en fonction des moments de la vie. Il faut donc que vous vous connaissiez un peu pour savoir de combien de temps vous avez besoin pour vous reposer. Une fois que cela a été établi, il est important de s’efforcer de respecter vos besoins en matière de sommeil, sinon vous risquez d’altérer votre équilibre naturel, ce qui entraînerait des insomnies et des troubles du sommeil.

Comment mieux dormir

Pour mieux dormir, il n’est pas nécessaire de prendre des somnifères ou de recourir à des trucs malsains. La plupart du temps, vous devez simplement faire un effort pour changer votre mode de vie en introduisant quelques bonnes habitudes. Quels sont les facteurs qui augmentent les chances d’avoir une bonne nuit de sommeil ? Suivez ces conseils et vous redécouvrirez la véritable signification de l’expression “bonne nuit”.

Faire du sport : oui, le sommeil est le grand ennemi du sédentaire. L’exercice, à la maison ou au gymnase, favorise un sommeil profond et de qualité. Mais n’oubliez pas : ne faites pas de sport trop tard dans la soirée, car l’adrénaline produite vous tient éveillé. Et n’exagère pas avec l’intensité (si jamais il y a ce risque), car le surentraînement détériore la qualité du sommeil.

dormir

Adoptez de bonnes habitudes : le sommeil est l’une des activités physiologiques planifiées par le cerveau. Il est donc important de dormir quand c’est “prévu”. Des habitudes stables sont utiles pour marquer la journée en fonction d’activités prévisibles, dont le sommeil fait partie. Essayez de manger, de travailler, de faire du sport, de vous amuser et de cultiver vos relations sociales de façon régulière. Veillez également à vous endormir et à vous réveiller à des heures fixes.

Attention à la nourriture : le point délicat classique sur lequel beaucoup termineraient l’article avec un sentiment de résignation. Mais ne vous inquiétez pas, nous ne voulons pas suggérer des objectifs impossibles à atteindre. La règle la plus importante est de ne pas dîner juste avant de se coucher, surtout si le repas du soir est abondant et difficile à digérer. Elle limite également la consommation de glucides, mais sans qu’il soit nécessaire de les éliminer. Enfin, évitez de boire des boissons alcoolisées, du thé et du café le soir, car ils contiennent des substances diurétiques et excitantes connues.

Pas d’écran avant le coucher : non seulement les écrans de télévision, d’ordinateur et de téléphone portable contiennent ce qu’on appelle une lumière bleue qui est mauvaise pour les yeux, mais ils maintiennent également le cerveau actif (certains disent que la lumière bleue “trompe” le cerveau en lui faisant croire qu’il fait encore jour). Consacrez-vous plutôt à l’une des activités mentionnées au point suivant.

Libérez votre esprit : redécouvrez le plaisir de lire un livre, d’écouter de la musique relaxante, de prendre un bon bain chaud, ou simplement d’écouter votre respiration (en entrant dans un véritable mode de pleine conscience).

Utilisez le bon matelas : supposons qu’il n’existe pas de matelas idéal pour tout le monde, cela dépend de vos goûts et de votre poids. Ceux qui dorment sur le ventre ont tendance à préférer un matelas dur, tandis que ceux qui dorment sur les hanches ou sur le ventre trouvent le matelas mou plus confortable. Une chose est sûre, les vieux matelas ne font pas bien leur travail. Les plus de 8-10 ans sont plus susceptibles d’être mal à l’aise parce qu’ils ont perdu leurs caractéristiques d’origine. Si vous pensez que le matelas contribue à votre insomnie, préparez-vous à passer un bon après-midi à Ikea ce week-end.

Utilisez le bon oreiller : Un bon oreiller et un oreiller qui s’adapte parfaitement ont votre tête, cou et colonnes vertébrales.

Créer une obscurité totale : l’environnement dans lequel vous dormez affecte votre capacité à vous endormir. L’obscurité totale vaut mieux qu’une berceuse, et dormir avec la télévision allumée ou les volets fermés ne vous aidera pas à vous endormir. Veillez également à ce que la température de votre chambre soit bien équilibrée.

Évitez les liquides avant de vous endormir : pour la raison que vous imaginez, c’est-à-dire ne risquez pas de vous réveiller avec l’envie d’aller aux toilettes. Essayez de ne pas boire dans la dernière heure avant d’aller au lit, même s’il s’agit d’une tisane de camomille (qui est fortement recommandée pour favoriser le sommeil).

Ne pas dormir avec des lentilles de contact : c’est l’une des erreurs les plus fréquentes chez les porteurs de lentilles. Le fait de dormir avec des lentilles provoque une sécheresse, des rougeurs et diverses affections oculaires que tout le monde voudrait éviter. Il est difficile de profiter d’un sommeil mémorable en portant vos lentilles, sauf si vous portez des lentilles de contact à port prolongé (ou permanent).

Ce type de lentille est conçu pour être porté plusieurs jours consécutifs , y compris la nuit – assurant une vision claire dès le réveil. Parmi les meilleurs modèles sur le marché, on trouve le Biofinity et le Air Optix Night & Day Aqua, tous deux pour la myopie ou l’hypermétropie. Avant de les essayer, nous vous recommandons de consulter un ophtalmologue pour savoir si vos yeux sont compatibles avec ce type de lentilles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *