5 bonnes raisons d’acheter une voiture accessible pour handicapés

Astuce

Contrairement aux idées reçues, conduite et handicap sont loin d’être incompatibles. De plus, avoir un véhicule permet à une personne à mobilité réduite d’être autonome. Pour autant, la quête d’une voiture convenable à ses besoins et à son handicap n’est pas chose facile pour une PMR. D’ailleurs, elle doit penser à plusieurs points dont la sécurité, le confort, la praticité ou encore les aménagements. Alors si elle a la chance de trouver une voiture qui est déjà conçue pour convenir aux handicapés, c’est l’idéal. Voici justement 5 bonnes raisons qui doivent pousser une personne de faire l’achat d’un véhicule adapté aux PMR. 

L’accessibilité 

Plusieurs concepteurs proposent désormais des voitures TMPR qui répondent aux normes nécessaires pour les personnes à mobilité réduite. Elles sont dotées de technologies qui optimisent le confort des personnes qui se déplacent en fauteuil roulant ou qui utilisent des équipements particuliers pour être autonomes. Ainsi, elles peuvent entrer sans forcément avoir besoin d’aide dans leurs véhicules.

L’autonomie

La conception des voitures pour les PMR a pour objectif d’optimiser leur autonomie. Elles ont tout ce qu’il faut pour permettre à cette catégorie de personne de conduire sans difficulté et cela, sans forcément avoir besoin d’assistance. Elles peuvent donc être plus indépendantes. Elles peuvent faire les courses, aller au travail, visiter des endroits particuliers toujours seules et sans aucune aide. 

Gains d’énergie et de temps

Quand une personne handicapée se déplace seule, cela permet de gagner un temps considérable. D’abord, elle peut aller là où elle veut sans attendre un assistant pour l’aider. Ensuite, les aide-soignant ou les assistants peuvent aussi profiter de cette occasion pour s’occuper des autres patients. 

Aides au financement

Plusieurs aides sont possibles pour financer l’acquisition d’une voiture PMR. Pour les obtenir, il faut monter un dossier contenant toutes les paperasses demandées. Voici quelques exemples de ces aides :

  • Aide de l’Agefiph : il s’agit d’un financement destiné à assurer la modification d’une voiture afin qu’elle puisse être adaptée aux besoins d’une personne handicapée. Cette dernière doit travailler dans le secteur privé, conserver un emploi ou participer à une formation professionnelle. La subvention est plafonnée à hauteur de 4 575 euros. 
  • Aide du Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique ou FIPHFP : elle est destinée à toutes les personnes à mobilité réduite qui travaillent dans la fonction publique. La demande permettant d’accéder à ce financement est à réaliser par l’employeur. 
  • Aide de la Sécurité sociale : pour avoir accès à cette subvention, l’idéal est de contacter l’assistante sociale du CPAM. Elle peut donner des conseils concernant la réalisation de la demande et les différentes démarches à suivre. 
  • D’autres possibilités : il existe des organismes dont les conseils régionaux, généraux, les mutuelles, les caisses d’allocation familiales, les communes, les caisses de retraite, les comités d’entreprise et bien d’autres encore qui peuvent fournir des aides financières aux personnes à mobilité réduite. Chacun de ces organismes a ses propres conditions et ses critères. 

L’accès aux taux réduits de TVA

Ce type d’aide concerne plutôt l’achat des équipements qui permettent à une personne à mobilité réduite de conduire sans souci son véhicule. Elle lui permet de bénéficier d’un taux de TVA à 5,5%. Elle concerne l’acquisition d’un siège orthopédique (siège pivotant, surélevé…), d’un sélecteur de vitesse sur planche de bord, de rampes, de treuils, de dispositifs de sécurité divers, et bien d’autres encore.  

Options 

Les accessoires et les options possibles pour les véhicules destinés pour les personnes à mobilité réduite sont nombreux. Il est par exemple possible d’ajouter des dispositifs de commande permettant de conduire plus facilement le véhicule. Il est aussi possible de modifier certains éléments de la voiture comme les pédales, le volant, etc., afin que le conducteur puisse maitriser sans difficulté le véhicule. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *