Laurent Blanc répond à la vidéo polémique de Serge Aurier

« Je trouve ça pitoyable » c’est ce que répond l’entraîneur du PSG Laurent Blanc quand on l’interroge sur l’affaire de la vidéo polémique de Serge Aurier, parue ce week-end, via l’application Périscope. Vidéo dans laquelle il a sérieusement dérapé au sujet de ses coéquipiers et de son entraineur !

On le voit aux côtés d’un ami fumant une chicha, répondant à des questions que lui pose cet ami : « Laurent Blanc il fait souvent la folle ou pas ? » « C’est une fiotte ! », répond Aurier. « Blanc, il suce Zlatan ou pas ? » « Il lui prend les couilles mon frère, il prend tout cousin ! » sur son coéquipier Angel Di Maria, Aurier dit : « Ouais, c’est un guignol ! » Autre question : « Zlatan, il vous met des coups de pression ? » réponse : « Ho, quand tu regardes ma gueule mon frère, tu penses qu’il peut me mettre un coup de pression lui ? »…

La veille de la rencontre face à Chelsea, Laurent Blanc s’est exprimé lors d’une conférence de presse sur le cas du défenseur, mis à pied dimanche par la direction du PSG .

Visiblement en colère, touché et très déçu par l’attitude de son joueur, il répond «  je l’ai très mal pris. Dans la mesure où, je pense qu’on peut avoir certains avis, certaines opinions, on est en démocratie et c’est heureux. Mais ce garçon, vraiment, il y a deux ans, je me suis vraiment engagé vis-à-vis de ma direction pour le faire venir à Paris. Et le remerciement que j’ai, c’est ça. Je trouve cela pitoyable. Je n’en dirai plus car nous sommes à la veille d’un match capital. Il s’est pénalisé lui-même. Il aurait dû se préparer pour jouer un huitième de finale. C’est quand même mieux que de rester chez soi. »

« Ce que je n’admets pas, aussi, c’est que cela soit pénalisant pour le club. Que le joueur se pénalise lui, OK, il en subira les conséquences. Mais il touche aussi l’image du club à travers la teneur des propos qu’il a pu tenir. Il y a beaucoup de personnes dans la nouvelle génération qui passe leur temps à s’excuser. Il faudrait peut-être réfléchir à ce qu’on dit avant de réfléchir à s’excuser. »

Et en ce qui concerne l’avenir de l’international ivoirien sous le maillot parisien, Laurent Blanc précise « Le club a pris ses dispositions. Si le club en prend de nouvelles, vous le saurez ici. S’il a un problème avec moi, je ne me servirai pas de vous pour régler mon problème. J’ai toujours fait comme ça, j’ai 50 ans, on ne va pas me changer. »