Des maisons closes allemandes proposent leurs « services » à volonté

Nombre de visiteurs : 3708

 

Depuis 2002, les maisons closes sont devenues légales en Allemagne pour autant qu’elles respectent le droit à la dignité humaine.

La police se contente d’effectuer des contrôles pour faire respecter les réglements et pour vérifier que les salariés sont tous déclarés et travaillent dans de bonnes conditions.

Cependant, certaines de ces maisons appartenant à la chaîne des « Pussy Club » provoquent à l’heure actuelle une polémique en offrant à leurs clients des « services à volonté ». La publicité garantit que le client pourra, pour une somme forfaitaire allant de 70 à 100 euros, profiter un maximum des services des hôtesses … ou pour faire plus clair.. « du sexe ausi souvent, aussi longtemps et comme tu désires ».

De plus les boissons et la nourriture sont incluses dans cette offre « sexe à volonté ».

Les politiciens se sont insurgés contre cette publicité au nom de la dignité humaine mais la loi n’interdit pas formellement une telle formule.

Durant le week-end dernoer, une vaste opération impliquant 700 policiers a été menée dans différents Pussy Club. Deux d’entre eux ont été fermés pour raison d’hygiène.

Mais la défense des prostituées travaillant dans les clubs à bas prix n’est elle pas plutôt un prétexte pour tout simplement interdire à nouveau ce secteur et pour remettre en cause la loi sur la prostitution? C’est en tous les cas ce que pensent beaucoup des filles travaillant dans les maisons closes …  les premières concernées.

 

2 comments

  1. baud dit :

    quel pussy club reste encore ouvert debut 2010 svp

  2. baud dit :

    pussy club encore ouvert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.